Taïwan Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Published on février 24th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

18

Din Tai Fung 鼎泰豐, les meilleurs Xiao Long Bao 小笼包 du monde ?

Din Tai Fung 鼎泰豐 est sans aucun doute le restaurant de cuisine chinoise le plus connu à travers le monde. Son histoire a débuté en 1958. Yang Bing Yi 楊秉彝, un jeune chinois exilé à Taïwan, commence par ouvrir un commerce d’huile de friture peu prospère avant de reconvertir sa boutique en restaurant de dumplings et de nouilles en 1972. Située sur Xinyi Road à Taipei, l’adresse historique connait un succès fulgurant et les Xiao Long Bao 小笼包 deviennent leur grande spécialité ! Homme d’affaires avisé, il a construit depuis, avec l’aide de son fils, un véritable empire de la restauration. Din Tai Fung 鼎泰豐, c’est aujourd’hui 96 établissements répartis dans 10 pays, du Japon aux Etats-Unis en passant par Singapour, l’Indonésie et bien évidemment Hong Kong.

Premières Impressions :

Pour vous parler du Din Tai Fung, nous ne partons pas à Hong Kong mais à Taipei, dans le restaurant du centre commercial de la tour Tapei 101.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Au sous-sol, non loin d’un agréable Food Court, il est impossible de manquer le Din Tai Fung. Malgré l’heure tardive, une horde de touristes fait les cent pas devant l’entrée. Première illustration de l’organisation militaire du Din Tai Fung, chacun se voit attribuer un numéro et une carte. Pour gagner toujours plus de temps, il faut même commander avant d’être installé.

Dix bonnes minutes d’attente et c’est déjà notre tour ! En temps normal, il faut plutôt compter 30 minutes et il n’est pas rare d’attendre une petite heure aux heures de pointe à Hong Kong. Le genre de détail qui vous calme tout de suite d’une envie pressante de Xiao Long Bao made in Din Tai Fung…

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Contrairement à ce qu’on l’on pourrait s’imaginer, les restaurants Din Tai Fung sont généralement très spacieux et soigneusement décorés. De même, le service est de très bonne qualité. Forcément impersonnel, il n’en demeure pas moins efficace et attentionné allant jusqu’à tenir les chaises aux dames et mettre des protections sur les manteaux. Chaque geste, chaque élément sur la table, tout a été méticuleusement étudié pour que le touriste se sente comme un coq en pâte.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Partout la spécialité de la maison est mise à l’honneur. Véritable fer de lance de l’enseigne, le Xiao Long Bao s’affiche aux murs et sur des dépliants disponibles en 5 langues ! On nous vante, sa « légende », sa recette et la technique de fabrication. Le Xiao Long Bao peut même s’emporter en version comestible ou plastique, des fois que vous auriez envie de refaire la décoration de votre appartement. Le marketing est omniprésent, presque envahissant, mais tout leur sera pardonné si les Xiao Long Bao sont à la hauteur.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Le concept ne serait pas parfait si le client n’avait pas le droit de s’immiscer en cuisine. Peut-on parler de cuisine ouverte ? Pas vraiment. Plutôt d’un aquarium géant dans lequel évoluent des dizaines de petites mains réparties en trois zones. Une pour le pétrissage de la pâte, une autre pour la confection des Xiao Long Bao et une dernière pour la cuisson dans les paniers en bambou. Je dois avouer que le spectacle est saisissant et orchestré de main de maître. La preuve en vidéo…

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Jusque dans la cuisine, on vous rappelle toutes les distinctions reçues par l’enseigne. Dans le Top 10 des meilleurs restaurants du monde pour le New York Times, étoilé à Hong Kong depuis 4 années consécutives, classé numéro 1 du 101 Best Restaurants in Asia, j’en passe et des meilleurs !

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

L’apothéose de ce show à l’américaine est atteint lorsque la visite de l’acteur Tom Cruise pour l’inauguration du restaurant est transformée en arme de séduction massive ! On notera la légère mégalomanie du nouveau patron qui ne manque pas d’apparaître sur toutes les photos… Ces dernières ont d’ailleurs fait le tour du monde confortant encore davantage la légende du Din Tai Fung 鼎泰豐.

La Carte :

Naturellement le Xiao Long Bao 小笼包 est décliné à toutes les sauces. Au porc, au porc et œufs de crabe, au poulet et, plus surprenant, truffe porc et courge porc. Même dans la section desserts, on en trouve aux haricots rouges et au taro.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

À coté de ça, la carte est vraiment très dense voir assommante. Des photos, des numéros, des noms de plats en 4 langues, des logos, des prix, on ne sait plus où donner de la tête. Elle précise même les plats avec de l’œuf. Il ne manque plus que des logos pour les plats sans gluten et personne ne sera oublié !

Les autres spécialités du Din Tai Fung 鼎泰豐 sont des plats assez classiques de la cuisine chinoise comme une Soupe de Poulet, un Riz frit au travers de Porc, un Riz frit aux crevettes ou encore des Wontons au Porc et Crevettes épicés. On sent bien que tout est fait pour plaire aux palais du monde entier et ne choquer aucun touriste. Difficile du coup à mon sens de faire du Din Tai Fung un étendard de la gastronomie chinoise…

Le Repas :

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Avant de commencer, petite révision de dégustation de Xiao Long Bao avec la distribution de fiches techniques multi-langues.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Le gingembre est particulièrement frais et la sauce est idéalement dosée. Ces éléments sont souvent négligés dans les restaurants de cuisine shanghaïenne mais pas ici.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Premier arrivage de Xiao Long Bao avec la version classique au Porc. La présentation est minimaliste. Des paniers basiques, un beau tissu pour la cuisson mais aucune excentricité ni sophistication. D’aspect, les Xiao Long Bao sont évidemment parfaits. Une pâte bien blanche, fine et lisse. Rien à dire. Au goût, l’enchantement se poursuit avec une farce aérée et goûteuse. Il n’y a bien que le bouillon qui manque de puissance et de profondeur.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Ces Wontons au Porc et Crevettes sauce Spécial du Chef sont en revanche décevants. Une sauce bien travaillée et de qualité mais des Wontons bâclés et mal équilibrés. Mauvais choix.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

La barre est très vite redressée avec ces Pousses de pois mange-tout sautées. Finalement peu commun, ce plat est réalisé à la perfection. C’est bien présenté, luisant, croquant et relevé à l’ail. Une très belle surprise inattendue.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

On remet le couvert avec des Xiao Long Bao au Porc et Oeufs de Crabe. Pendant que je m’amuse à prendre en photo le Crabe en gingembre au milieu du panier, mes acolytes ont déjà bien entamés le panier. Mêmes qualités que ceux au Porc mais un bouillon plus intéressant et plus complexe. Je préfère définitivement cette déclinaison.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Le Din Tai Fung parle pour ce plat de Pot Stickers. J’ai découvert que c’est ainsi que l’on désignait en anglais les raviolis grillés chinois. Encore une fois, la tradition est un peu mise de coté sur ce coup là. En effet, ces raviolis grillés, collés et retournés de cette façon sont en principe appelés Raviolis grillés de Kaifeng 开封锅贴. Comme je vous l’expliquais à l’occasion d’un ancien article sur le King’s Dumpling, ces raviolis tiennent leur origine de la ville de Kaifeng dans la province du Henan et sont à l’origine des Gyoza japonais. Quoiqu’il en soit, ceux-ci sont savoureux, bien croustillants d’un coté et moelleux de l’autre.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

On termine avec d’excellents Shao Mai 燒賣 au Porc et Crevettes. Cette version est un mélange de deux déclinaisons de ce célèbre dumpling chinois. Dans le Guangdong, on parle en effet de Siu Mai dans lequel on met du Porc et de la Crevette alors qu’à Shanghaï, les Shao Mai prennent cette forme particulière mais ne contiennent que du Porc, du riz gluant et du champignon.

Din Tai Fung 鼎泰豐 Taipei

Impossible de quitter le Din Tai Fung sans prendre quelques photos avec les mascottes. Tout est prévu pour ça. Un passage par la boutique de souvenirs est aussi indispensable. J’abandonne l’idée des peluches pour repartir modestement avec deux petits magnets 😉

Bilan :

Faut il y aller ? Din Tai Fung 鼎泰豐 est devenu avec le temps un concept atypique à mi-chemin entre le restaurant et l’attraction touristique. Indéniablement, les Xiao Long Bao sont très bons sans pour autant être extraordinaires. À mon avis, il est faux de dire que ce sont les meilleurs du monde car beaucoup les font aussi bien. À Hong Kong, je pense par exemple au King’s Dumpling ou au Yau Yat Chuen Garden City Club voir le Crystal Jade quand on tombe bien… Quoiqu’il en soit, l’excellent rapport qualité / prix et l’attrait des lieux feront pour longtemps du Din Tai Fung une adresse incontournable de la gastronomie chinoise.

Avec qui ? Des globe-trotteurs.

Y retourner ? De temps en temps mais la file d’attente est souvent rédhibitoire.

La clientèle ? Beaucoup de touristes occidentaux ou chinois que ce soit à Hong Kong comme à Taipei.

C’est cher ? Non. Le shot de Xiao Long Bao se monnaye à moins de 10 €.

Et les toilettes ? à Perpette-les-Oies.

Informations :

Din Tai Fung Taipei 101 Store (celui de l’article)
B1, No 45, Shifu Road, Taipei City
Tél. : 02-8101-7799
www.dintaifung.com.tw
Ouvert tous les jours de 11h à 22h.

Din Tai Fung Xinyi Store (Le restaurant historique)
No 194, Sec 2, Xinyi Road, Taipei City
Tél. : 02-2321-8928
www.dintaifung.com.tw
Ouvert tous les jours de 10h à 21h.

Din Tai Fung Yee Wo Branch
Shop G3-11, 68, Yee Wo Street, Causeway Bay, Hong Kong
Tél. : 852 3160 8998
www.dintaifung.com.hk
Ouvert tous les jours de 11h30 à 22h30.

Din Tai Fung Silvercord Branch
Shop 306, 3/F, Silvercord, 30 Canton Road, Tsim Sha Tsui, Hong Kong
Tél. : 852 2730 6928
www.dintaifung.com.hk
Ouvert tous les jours de 11h30 à 22h30.


Retrouvez le Din Tai Fung 鼎泰豐 sur la carte de mes Adresses à Taïwan
Retrouvez le Din Tai Fung 鼎泰豐 sur la carte de mes Adresses à Hong Kong

Din Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 TaipeiDin Tai Fung 鼎泰豐 Taipei





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



18 Responses to Din Tai Fung 鼎泰豐, les meilleurs Xiao Long Bao 小笼包 du monde ?

  1. Je suis fan de cette adresse testée pour le coup à Shanghai.

    En allant dans cette « chaine » je ne m’attendais pas à être bluffé, mais il est vrai que le rapport qualité prix est super et la finesse de la pâte vraiment appréciable. J’y passe toujours un super moment.

    Du coup, c’est un peu devenu mon repère ou mon standard et je trouve que finalement, hors la chine et HK, il n’est pas si facile de trouver une qualité identique…
    Qu’est-ce que je ne donnerai pas pour en avoir un en Europe ou en France !

    Bravo pour ce reportage qui reproduit bien l’atmosphère et l’impression qui se dégage des assiettes.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      En tout cas le Din Tai Fung est clairement la preuve qu’une grande chaîne de restauration peut être de très bonne qualité. Tu vois bien que tout a été pensé et, à mon avis, ça doit pas rigoler sur la formation des chefs et les produits non plus.

      Tu as carrément raison, c’est dommage que l’on ne puisse pas avoir ça en France. Je me suis toujours demandé pourquoi des villes comme Londres arrivent à attirer ce genre de restaurants et pas Paris. Je me dis d’abord que ça vient du fait que les français sont conservateurs et aussi qu’il est globalement difficile d’investir en France. Peut être un jour, on peut rêver…

      En tout cas merci Adrien ! A bientôt !

  2. Anne-cléNo Gravatar says:

    Pour moi, il s’agit plutôt d’une vraie méconnaissance de la cuisine chinoise en France qui empêche ce genre de chaîne de s’installer. Due a l’immigration massive de chinois de l’Indochine qui ont monté partout en France des restaurants thaï-vietnamiens-indochinois mais absolument pas chinois.

    Par contre je suis étonnée que tu n’aies pas mentionné les dim sum a la truffe du dintaifung. Qui sont extraordinaires. Et qui font qu’on y revienne sans cesse (a Hong Kong) malgré le côté industriel et les files d’attentes a rallonge.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Je suis d’accord. Les français sont les plus mauvais connaisseurs de la cuisine chinoise et effectivement la raison c’est la diversité des immigrations qu’a connu la France et le meltinpot culinaire que cela a engendré.

      C’est vrai je n’ai pas parlé de celui à la truffe car je ne l’ai jamais commandé ! Un peu par scepticisme mais surtout parce que j’ai peur que ça ne convienne pas à mes acolytes du pays. Mais quand j’y retourne, je tente le coup 🙂

  3. JoNo Gravatar says:

    Merci pour cet article très fouillé comme tous les autres sur ce blog d’ailleurs!
    J’ai découvert Din Tai Fung lors d’un passage à Singapour et mon petit coeur d’asiatique occidentale n’a fait qu’un bond quand j’ai vu l’enseigne. je connaissais déjà forcément la « légende » par le biais des food blogs internationaux. J’ai eu du bol, pas d’attente (on est en plein aprem), un service vraiment très attentionné, et une explosion de saveurs… Bref, je rêve d’un DTF en France mais en lisant les précédents commentaires, je me dis vraiment que ce n’est pas pour demain. Dommage un grand pays qui protège aussi jalousement sa gastronomie devrait être une terre promise pour les autres types de gastronomie mais je pense que c’est aussi beaucoup dû au scepticisme d’une cuisine chinoise qui serait gastronomique et non juste servie dans des barquettes à emporter chez le mauvais traiteur du coin..
    Quel dommage..

  4. AxelleNo Gravatar says:

    Salut !
    Pour moi non plus ce ne sont pas les meilleurs dim sum du monde même s’ils sont bons (j’avais goûté à Pékin). Tu as été au Shang Palace à Paris, ils font un menu dim sum le midi vraiment pas mal (cher c’est sûr) ? Tu en as peut être parlé ailleurs mais je viens de découvrir ton site…

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bienvenue Axelle !

      Comme je l’écris régulièrement, le meilleur restaurant de dim sum n’existe malheureusement pas. Il existe plusieurs centaines de dim sum différents et aucun restaurant n’aura jamais la possibilité de les faire tous à merveille tellement la technique et les produits nécessaires pour les réaliser sont différents. En matière de Xiao Long Bao, le Din Tai Fung maîtrise tout de même bien son sujet même si effectivement des établissements plus prestigieux accordent plus de soin au bouillon et à la farce.
      Oui je connais bien le Shang Palace. C’est formidable que Paris accueille ce type de restaurant et je me réjouis de l’ouverture prochaine du restaurant du Peninsula. Mais le jeu n’en vaut pas trop la chandelle. Au Shang Palace, le menu du midi est à plus de 50 € pour quelques dim sum très convenables mais très classiques et largement perfectibles. Même le Shang Palace à Paris n’a pas les moyens de se doter d’une armée de Chefs dim sum expérimentés capables de faire du haut niveau. Je publierai bientôt un article sur le Tin Lung Heen à Hong Kong et là c’est vraiment de la haute volée en matière de dim sum !

      Au plaisir d’échanger de nouveau Axelle !

  5. Nath'No Gravatar says:

    Bonsoir,
    Cela faisait très longtemps que je n’étais pas passée sur ton blog. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’une avalanche de délicieuses adresses a déferlé sur ton blog qui donne toujours aussi faim ! 😉 J’aimerais bien avoir ce genre d’adresse sur la Côte d’Azur !

  6. Pingback: Dimdimsum 點點心, entre Dim Sum traditionnels et créations originales - Le Gastronome Parisien

  7. Pingback: Les Dim Sum de l'incontournable Maxim's Palace 美心皇宮 - Le Gastronome Parisien

  8. Pingback: LiLi, le restaurant cantonais du Peninsula - Le Gastronome Parisien

  9. Pingback: Guide Michelin Hong Kong 2015 - Hong Kong, véritable carrefour gastronomique mondial - Le Gastronome Parisien

  10. Pingback: Le nouveau 0 d'Attente 锅先生不等位 envoie du lourd ! - Le Gastronome Parisien

  11. Pingback: La Mode des Bao à Paris, pour le meilleur et pour le pire #1 - Le Gastronome Parisien

  12. Pingback: Bar à Momos, le premier Bar à Raviolis tibétains de Paris - Le Gastronome Parisien

  13. denisNo Gravatar says:

    Bonsoir,

    Après m’être cassé le nez au 101 en novembre dernier (1h1/2 d’attente annoncée), j’ai exulté de n’avoir que 10 mn de queue à faire avant-hier à HK; après de tels dithyrambes, j’ai failli être déçu, mais il faut reconnaître qu’à deux seulement, le choix est restreint, et le plaisir de les partager à 6 ou 8, voire 10, est absent, et cela les rend peut-être plus fades; à moins que ce n’ait été l’effet du décalage horaire.

    A retenter la prochaine fois en bande

  14. Pingback: Xiao long bao : des raviolis shanghaïens | Crème fraîche et huile d'olive

  15. szmytkoNo Gravatar says:

    à quand un DIN TAI FUNG à Paris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑