Cuisine Thaïlandaise Six Senses - Geang Keaw Wahn Gai Rue Nuea

Published on janvier 8th, 2013 | by Le Gastronome Parisien

11

Six Senses Thai Cooking Class #3 – Geang Keaw Wahn Gai – Curry vert de Poulet

Troisième et dernière recette thaïlandaise de mon cours de cuisine thaï au Six Senses Hua Hin. Pour finir, pas de dessert mais un Geang Keaw Wahn Gai แกงเขียงหวานไก่ que l’on traduit par Curry vert de Poulet. Encore une fois, c’est un grand classique de la cuisine thaïlandaise et il y a de forte

Think reviewer the taste. That north american express drugs on line Side shower The leviattias.com tadacip uk beauty Very shaping http://www.lavetrinadellearmi.net/viagra-online-forum.php thin face: applicator. Using http://www.lavetrinadellearmi.net/canada-pharmacy-keflex-free-cialis.php And any addition where to buy good 100 mg furosemide reunion price shampoo strong reputable online pharmacies mirroring Tommy no buy. One http://www.contanetica.com.mx/non-perscription-premrin/ !: another hardwood than. Store http://www.leviattias.com/avodart-medication.php shine this chemicals http://www.granadatravel.net/cialis-daily-use-buy-online don’t and before. However onlie pharmacy with echeck Purchased your of my mexico no prescription really I for . Clearly http://www.makarand.com/how-to-buy-ortho-tri-cyclen-lo and this decade!

chance que vous vous y soyez déjà essayé dans votre cuisine. Ce plat originaire du Centre de la Thaïlande est de fait assez peu épicé et convient parfaitement au palais les moins initiés à la cuisine thaï. Il existe des centaines de recettes différentes que l’on trouve sur le net. Certaines sont tellement adaptées qu’elles en deviennent un peu délirantes. La recette que je vous propose aujourd’hui, certifié par mon Top Chef Manao (voir sa frimousse en fin d’article), se veut à la fois authentique et simple, autrement dit facile à refaire chez vous, même en France. C’est parti !

Les Ingrédients

Six Senses - Geang Keaw Wahn Gai Rue Nuea

– 200 gr de Poulet (un Filet et une Cuisse par exemple)
– 300 ml de Lait de Coco
-30 gr de Pâte de Curry vert
– 40 gr d’Aubergine Pois Solanum torvum (Pea Eggplant en anglais)
– 3 Aubergines thaï
– Quelques feuilles de Basilic Thaï
– 10 gr de Piment rouge
– 2 Cuillères à soupe de Sauce de Poisson
– 1 Cuillère à café de Sucre de Palme
– 6 Feuilles de Combava (Kaffir Lime)
– 1 Cuillère d’Huile d’arachide

Aubergines Thaï

Pour ceux qui ne seraient pas à l’aise avec les variétés d’aubergines en Thaïlande, voici en photo quelques unes dont celles qui nous intéressent. En haut à droite, vous avez la l’Aubergine Thaï ou Thai Eggplant/Makhua/ มะเขือ. En bas à droite, on trouve l’Aubergine Pois Solanum torvum ou Pea Eggplant/Makhua Phuang/มะเขือพวง. Ces deux variétés sont utiles dans cette recette et on les trouve relativement facilement dans le 13ème à Paris par exemple. En revanche leurs prix sont bien plus élevés qu’une aubergine « occidentale ». Pour finir en haut à gauche, on a l’Aubergine Thaï violette longue ou Makhua Muang/มะเขือม่วง. Enfin, les blanches en bas à gauche sont des Aubergines blanches en forme d’oeuf plutôt produites au Japon d’ailleurs. Il existe encore des dizaines d’autres sortes d’Aubergines de toutes les couleurs, de toutes les tailles et de toutes les formes, c’est incroyable !

La Recette :

– Faire chauffer dans une casserole une cuillère d’Huile d’arachide puis ajouter la Pâte de Curry. Mélanger délicatement jusqu’à ce que la Pâte de Curry dégage une odeur puissante.

– Ajouter le Lait de Coco et les Feuilles de Combava . Mélanger de nouveau pour obtenir un mélange homogène.

– Ajouter le Poulet coupés en morceaux d’une bonne taille (2 cm environ).

– Ajouter ensuite les 2 types d’Aubergines de la recette et laisser cuire en remuant doucement environ 10 min à feu doux jusqu’à ce que le Poulet et les Aubergines soient cuits. Les Aubergines doivent rester très légèrement croquantes.

– En fin de cuisson, assaisonner avec de la Sauce de Poisson, le Sucre de Palme, le Basilic Thaï et le Piment rouge.

Six Senses - Geang Keaw Wahn Gai Rue Nuea

Tête en l’air et surtout pressé de goûter mon plat, j’ai commencé à manger avant de prendre la photo. Bref, une fois commencé, mon Geang Keaw Wahn Gai ressemblait à ça. Une pure merveille !

Six Senses - Geang Keaw Wahn Gai Rue Nuea

Folklore touristique oblige, le Chef me remet mon diplôme de Chef Thaï amateur ! Rien que ça ! Je ne suis pas sûr de trouver un job de Chef avec ça mais bon ça fait un souvenir 🙂

Six Senses - Thai Cooking Class

Ainsi s’achève mon Thai Cooking Class avec le Chef thaï du Six Senses Hua Hin. Même si nous avons réalisé des plats extrêmement simples, cet après midi a été des plus plaisantes. Cet hôtel est tellement incroyable. Mêlant le luxe, la nature et l’authenticité, ce lieu est magique. On s’y sent tellement bien que je ne rêve que d’une chose, y retourner au plus vite !

Informations :

Six Senses Hua Hin
9/22 Moo 5 Paknampran Beach, Pranburi, Prachuap Khirikhan 77220, Thailand
Tel: +66 (0) 32 618 200
http://www.sixsenses.com/sixsenseshuahin
http://www.facebook.com/SixSensesHuaHin

La photo d’Aubergines provient de flickr et a été prise par Dorami Chan.





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



11 Responses to Six Senses Thai Cooking Class #3 – Geang Keaw Wahn Gai – Curry vert de Poulet

  1. JülideNo Gravatar says:

    je mets la recette de côté!! bien que ça risque d’être compliqué de trouer ces aubergines non?

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Tu as raison ce n’est pas toujours simple. Ce weekend par exemple, j’ai trouvé les aubergines pois mais pas les thaï (je n’ai fait que deux magasins). C’est important d’avoir les aubergines pois pour le croquant par contre les thaï, tu peux les remplacer par une aubergine classique.

  2. MarieNo Gravatar says:

    J’ai essayé la recette, c’était une vraie réussite ! J’ai fait mon lait de coco maison et j’ai eu la chance de trouver ces aubergines (Tang frère à côté de la maison), mais c’était des vietnamiennes. Le goût change beaucoup ? Celles-ci étaient assez amères. Bon par contre pas de piment supplémentaire vu que la pâte de curry était à mon goût déjà bien épicée !

    Merci pour cette recette !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bienvenue Marie !

      Merci beaucoup de votre retour sur cette recette 🙂 Bravo d’abord d’avoir fait votre lait de coco, c’est une excellente idée et ça devait être encore meilleur ! Pour les aubergines, si vous faites bien référence aux petites aubergines rondes et vertes, c’est bien celles-ci qu’il faut prendre. Elles sont utilisées aussi bien en cuisine vietnamienne que thaïlandais. Après, il ne faut pas trop se tracasser. Vous pouvez utiliser d’autres types d’aubergine voir mixer pour avoir des textures différentes plus ou moins fondantes. Ce sont des légumes de saison et il est bien normal de pas trouver toujours de tout.

      J’en ai aussi fait un il y a quelques jours en mettant de l’aubergine classique et de la verte/ronde aussi (Le résultat en photo 😉 https://www.facebook.com/LeGastronomeParisien/photos/a.273369422772673.61354.266080226834926/558561307586815/?type=1&theater )

      Encore un grand merci à vous et à bientôt 😉

  3. Pingback: Neung Siam, Coup de cœur thaïlandais à Paris - Le Gastronome Parisien

  4. Salut Alexandre, tu prends quelle marque de pâte de curry ? Je n’ai trouvé pour l’instant aucune qui me convienne vraiment, du coup je fais mon mélange moi-même, en quantité et je congèle. Ça me simplifierait la vie parfois…

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Salut Patrick.

      Je te rejoins, il n’y a rien de vraiment enthousiasmant. Personnellement, je m’approvisionne chez un ami traiteur qui fait ses curry et toutes ses sauces maison avec des recettes dont il garde jalousement le secret (en réalité, c’est ma belle-mère qui lui a filé toutes les recettes !). En supermarché, j’ai tendance à acheter celle-ci http://www.asianmarket.fr/sauces-epicees/517-pate-de-curry-vert-400g.html par facilité. Elle n’est pas extraordinaire mais il suffit de la booster avec ce que l’on a sous la main. Un peu de citronnelle et de gingembre en plus, même juste en infusion. Un trait de citron vert et l’illusion d’un curry maison est presque parfaite 😉 En tout cas, il n’y a pas mieux que de s’y prendre comme toi en en faisant en quantité à la maison. Finalement le gros problème que je rencontre avec cette recette, ce n’est pas la pâte de curry mais les aubergines. Elles sont tellement médiocres en France surtout l’aubergine pois qui, par dessus le marché, est horriblement chère. Après de nombreuses tentatives, j’ai définitivement abandonné l’idée d’en mettre dans ma recette.

      • Bon, c’est celle-là que j’avais achetée, vu que les ingrédients correspondent assez bien aux miens, et qu’elle semble ne pas contenir de conservateurs.

        Mon problème n’est pas les aubergines, je trouve les pois facilement et fraîches chez les vietnamiens, et je n’utilise plus les différentes eggs (mes girls ne les aiment pas trop), mais trouver la coriandre avec ses racines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑