Coup de ♥ La Maison d'à côté Christophe Hay

Published on mars 7th, 2015 | by Le Gastronome Parisien

8

Coup de Cœur pour La Maison d’à côté du Chef Christophe Hay

La Maison d'à côté Christophe HayOublions un temps Paris pour aller respirer l’air vivifiant des bords de Loire. Recommandé par l’adorable Camille alors que nous échangions à bâtons rompus sur les spécialités solognotes, il me tardait d’aller manger à La Maison d’à Côté dans le Loir-et-Cher. Ce restaurant a été repris au printemps dernier par un enfant du pays, le Chef Christophe Hay. Formé par Eric Reithler au Rendez-vous des Pêcheurs puis expatrié un temps aux Etats-Unis pour le compte de Paul Bocuse, Christophe Hay revient à Paris en 2008 pour prendre la tête des cuisines de l’Hôtel de Sers. Le Chef prend rapidement ses marques et ne cache pas ses ambitions pour son nouvel établissement. Membre de la chaîne Hôtels & Préférence, la Maison d’à Côté décroche sa première étoile au guide Michelin à peine quelques mois après son ouverture et prouve le dynamisme de la restauration locale avec d’autres établissements comme Assa ou Pertica.

Premières Impressions :

Faisant face à la charmante place du village de MontlivaultLa Maison d’à Côté a belle allure. La devanture est soignée mais aucunement prétentieuse. Difficile d’ailleurs d’imaginer que derrière ces murs se cachent une cuisine étoilée aussi moderne et raffinée. Accueillis avec déférence par Emmanuelle Hay, nous découvrons un intérieur sublime et chaleureux. La lumière est tamisée, les tables sont espacées et les assises sont confortables. Il me manque plus que le crépitement du feu de cheminée pour se sentir comme à la maison. Cette décoration dans l’air du temps est l’oeuvre Caroline Tissier qui officie déjà pour Akrame Benallal et a signé l’intérieur du restaurant de David Toutain.

La Maison d'à côté Christophe Hay

Autant je n’avais pas fait le rapprochement avec ces restaurants au niveau de la décoration, autant s’agissant de la vaisselle, du service et de la cuisine, les similitudes sont manifestes. On retrouve ainsi l’idée des cuisiniers qui apportent eux-mêmes les assiettes en salle. Le sympathique Chef pousse même le jeu jusqu’à venir prendre les commandes. L’exercice est périlleux car il est difficile d’être à la fois au four et au moulin. Même si pour nous l’attente a été un peu longue au début, force est de constater qu’une fois lancée la machine est bien huilée et l’expérience incontestablement mémorable.

La Carte :

La Maison d'à côté Christophe HayL’établissement propose une carte idéalement construite. Elle conviendra aussi bien aux touristes indécis qu’aux gourmets résolus. Même les enfants sont contentés avec des menus sur mesure à petits prix (21 € pour entrée, plat, dessert). Pour le coup, on adorerait que les restaurants parisiens copient cette initiative qui relève du bon sens. Le choix à la carte est étendu avec 5 entrées, 5 plats et 5 desserts. Je ne vous cache pas mon enthousiasme en découvrant des énoncés de plats faisant honneur aux produits du terroir ligérien et solognot en particulier. Je pense au hasard au Foie gras de canard confit puis caramélisé, poire tapée au gingembre et safran de Huisseau (un safran cultivé dans le village voisin), à l’Endive de pleine terre, poudre de bacon, épine vinette, chèvre frais et affiné ou encore au très original Dos de Daim, lard de Colonata, Topinambour, champignons et cacao. Tout ici inspire le bon goût et la créativité. Les Ris de veau et le Cabillaud de ligne me font saliver tandis que la Géline de Touraine et le Poulpe au jambon ibérique m’intriguent. On sent une cuisine ambitieuse, instinctive mais jamais fantasque.

Pour cette première visite, nous donnons Carte blanche à la cuisine avec un menu surprise en 5 services à 55 € (75 € avec accord mets et vins). Les plus gourmands opteront pour la version en 7 services facturée 75 € (105 € avec accord mets et vins). Le Chef Hay aime la truffe et propose de la découvrir au travers d’un menu spécifique à 85 €. À ma grande surprise, celle-ci provient de la plantation d’arbres truffiers de Bertrand et Bernard Doussineau installés à quelques dizaines de kilomètres de là dans le Loir-et-Cher. D’ailleurs, le Chef semble particulièrement attaché à l’utilisation des produits locaux et à la mise en avant des producteurs de la région. Je connaissais déjà son fournisseur de fromages de chèvre Dominique Fabre car ce dernier est présent sur plusieurs bonnes tables parisiennes. En revanche, j’adorerais en savoir plus sur Sylvain Arnoult, un pêcheur passionné qui offre à l’équipe la possibilité de cuisiner les trésors de la Loire comme le brochet, le sandre, le perche ou la silure.

Le Repas :

La Maison d'à côté Christophe Hay

Après une petite brioche subtilement fumée en guise de premier amuse-bouche, il nous arrive un plateau aux couleurs automnales recelant quelques fritures de Loire et quelques bâtonnets de carottes et de panais mystérieusement confits que l’on trempe avec délectation dans une mousse chocolat blanc et céleri. La composition n’est pas sans rappeler l’amuse-bouche déguster quelques mois plus tôt chez David Toutain à base de Salsifis déshydratés, mousse de panais et chocolat blanc. La version du Chef Hay est moins spectaculaire mais sans doute plus intéressante d’un point de vue gustatif. J’aime le contraste entre la puissance du poisson frit et la douceur de la mousse de même que le travail très original sur les légumes.

La Maison d'à côté Christophe Hay

La Maison d'à côté Christophe Hay

La Maison d'à côté Christophe Hay

Le Chef nous avait promis des fruits de mer, nous avons été servis ! Huîtres d’Utah Beach grillées, Betteraves et Velouté d’héliantis pour commencer et Oursin du Morbihan, Crème de panais et poudre d’arachide ensuite. Voilà deux magnifiques entrées où le produit principal brille par sa fraîcheur et son abondance. Aussi bien l’huître que l’oursin sont traités avec beaucoup de finesse. Les accompagnements sont là pour les mettre en valeur sans jamais les dénaturer. Rien à dire, du superbe travail !

La Maison d'à côté Christophe Hay

La Maison d'à côté Christophe Hay

La Maison d'à côté Christophe Hay

Le plaisir et la gourmandise restent au rendez-vous avec nos deux plats de résistance. Dans leur conception, le Maigre grillé, Mousse de pomme de terre, Truffes et Réduction de bouillon de volaille rôtie ainsi que le Bœuf de Salers fumé à la sarriette, Oca du Pérou, Velouté de butternut, jus aux épices grillées sont assez conventionnels. En revanche, on ne peut qu’être admiratif devant l’excellence de la réalisation. Les cuissons d’abord. Impeccable sur le Maigre avec une peau incroyablement croustillante. Les jus ensuite. Ils sont lisses, corsés et donnent une profondeur sans pareille à chacune des assiettes.

La Maison d'à côté Christophe Hay

Après quelques gorgées d’un décoiffant Petra Alba du Domaine de Bablut recommandé par le sommelier Sébastien Durance, la souriante pâtissière Gwenaëlle Rayneau nous apporte notre dessert du jour. Sa création est complexe et composée d’une Gelée Piña Colada, de Poivre de Timut, de Clémentines, d’Ananas rôti, d’un Sorbet Kiwi, d’une Tuile de Chocolat, d’une autre au sucre, le tout saupoudré de Poudre d’hibiscus. De la fraîcheur, des jeux de texture, des épices pour booster les saveurs, l’ensemble fonctionne à merveille et convient tout à fait pour conclure un déjeuner déjà riche en goûts. Quand je pense à ce dessert et à ceux de la carte que j’ai vu passer au loin comme le Soufflé chaud à l’orange, Crémeux carotte, sorbet thym citron, je me dis que la jeune pâtissière a du talent à revendre et que je tiens là une raison supplémentaire de faire un détour par La Maison d’à côté.

Bilan :

Faut il y aller ? Oui foncez ! En quelques mois seulement le talentueux Chef Christophe Hay et son équipe ont réussi à monter un restaurant incroyable où tout est réuni pour passer un moment d’exception. Au delà du cadre agréable et du service irréprochable, la cuisine impressionne par sa sincérité. Difficile de ne pas être conquis par cette cuisine qui arrive à conjuguer avec autant de réussite tradition et modernité, raffinement et gourmandise. Croyez moi, vous ne serez pas déçus !

Avec qui ? Le lieu convient parfaitement à un déjeuner ou un dîner en amoureux mais il est possible de venir en famille en toute décontraction.

Y retourner ? C’est une certitude ! Ce menu Carte blanche m’a donné envie d’en découvrir davantage. Attaché à cette région, je suis curieux de goûter à d’autres produits locaux sublimés par le Chef Hay.

La clientèle ? Très diverse. De curieux gourmands venus visiter le Château de Chambord, des commerciaux de passage et des habitués amoureux de bonne chère. Notez que le restaurant fait également Hôtel. Le port d’attache idéal pour un weekend romantique dans la région.

C’est cher ? Absolument pas. 55 € pour un Menu Carte blanche plein de surprises et de sensations, c’est une affaire ! Je ne vous parle même pas du Menu déjeuner entrée, plat et dessert facturée seulement 32 € en semaine. Même en comptant le trajet Paris-Montlivault, on n’y trouve encore son compte par rapport à un restaurant aux prestations équivalentes à Paris.

Informations :

La Maison d’à Côté
25 Rue de Chambord – 41350 Montlivault
Tél. : 02 54 20 62 30
www.lamaisondacote.fr

La Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe HayLa Maison d'à côté Christophe Hay





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



8 Responses to Coup de Cœur pour La Maison d’à côté du Chef Christophe Hay

  1. ThomasNo Gravatar says:

    Magnifique article, comme toujours très bien documenté et illustré ! J’ai l’impression de vivre le repas avec toi. Je crois que je vais m’organiser un petit weekend en amoureux pour le printemps 😉 Merci Alex.

  2. Marie S.No Gravatar says:

    Merci pour l’adresse. Le resto donne vraiment très très envie ! Je note l’idée du weekend en amoureux.

  3. Pingback: Assa, la cuisine franco-japonaise d'Anthony et Fumiko Maubert à Blois - Le Gastronome Parisien

  4. Pingback: L’entrée 1 etoile de Christophe Hay : asperge, mousse de fromage de chèvre, croûtons et poutargue ! | Le Tablier Gourmet

  5. Pingback: L'entrée 1 étoile de Christophe Hay | Le Tablier Gourmet

  6. Didier FRICHETNo Gravatar says:

    Bel article à l’image de cette table…4eme visite à la maison d’a coté ce week end et jusqu’à present un sans faute.
    Bravo à Christophe Hay et à son equipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑