Hong Kong Guide Michelin Hong Kong Macao 2014

Published on décembre 6th, 2013 | by Le Gastronome Parisien

7

Guide Michelin Hong Kong Macau 2014, et de trois pour Alvin Leung !

Après l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne ou encore le Japon, c’était hier au tour de Hong Kong de se voir décerner une pluie d’étoiles par le célèbre Guide Michelin. Pour cette nouvelle édition 2014, le guide a pu constater que le niveau de la cuisine à Hong Kong et Macau était en forte progression. Ceci s’illustre avec la consécration de 3 nouveaux restaurants au sommet de la gastronomie mondiale. Je vous propose de faire un point complet sur ce cru 2014 et j’espère ainsi vous faire découvrir quelques belles adresses de la ville…

Les 3 étoiles

Bo Innovation Alvin LeungAlors que l’année dernière il n’y avait eu aucun changement dans cette catégorie, en 2014, le Michelin hisse au plus haut de la gastronomie mondiale les restaurants BO Innovation et Sushi Shikon. Le BO Innovation, rappelez-vous, c’est le restaurant principal du Chef Alvin Leung. A l’image des 3* accordées au Chef David Munoz en Espagne, le Michelin affiche clairement sa volonté de récompenser la créativité et de pousser les Chefs du monde entier à innover. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, Alvin Leung impressionne par l’originalité de ses plats et l’expérience gastronomique singulière qu’il propose. Personnellement j’adore ! Les 3* distinguant le Sushi Shikon ne sont en revanche en rien une surprise. Copie hongkongaise du restaurant Sushi Yoshitake déjà triplement étoilé à Tokyo, le Sushi Shikon propose un repas dans la plus pure tradition des restaurants de sushi de Ginza. Sushi ShikonUne excellence qui a un prix, plus de 350 € par personne au dîner ! Le Caprice, en revanche, descend d’un étage. Le départ du Chef Vincent Thierry pendant l’été y est forcément pour quelque chose. Espérons que le nouveau Chef Fabrice Vulin (Ex. double étoilé à La Chèvre d’Or) saura rendre ses lettres de noblesse à ce qui a été pendant longtemps le meilleur restaurant français de Hong Kong. De mon coté, j’avais parié cette année sur le fabuleux Tin Lung Heen au sommet du Ritz-Carlton. Et bien non, encore raté ! Honnêtement si on compare avec le Lung King Heen, il y aurait de quoi débattre…

Les 2 étoiles

Toujours 13 restaurants répondent à l’appel mais avec quelques entrées et sorties. On commence par une bonne nouvelle pour le restaurant Pierre du Chef Pierre Gagnaire qui retrouve une étoile perdue l’année dernière. Son nouveau Chef Jean Denis Le Bras, fraîchement débarqué du Sketch à Londres, a visiblement su convaincre en peu de temps. Chef KonishiJeu de chaises musicales pour les restaurants T’ang Court et Ming Court, tous les deux propriétés de la chaîne d’hôtels The Langham. Le restaurant cantonais de l’hôtel de Tsim Sha Tsui aura eu raison de son homologue de Mong Kok. Autre déçu, le Yè Shanghai qui rétrograde d’une marche. Un déclassement à mon sens justifié car ce restaurant de cuisine shanghaïenne n’était déjà pas à sa place l’année passée. On notera enfin la montée très remarquée du Wagyu Takumi. Son Chef Mitsuru Konishi, formé à l’école française par Rostang et Robuchon, propose une cuisine atypique à mi-chemin entre la France et le Japon dans laquelle le Bœuf Wagyu trouve une place de choix. L’arrivée de ce genre d’adresses dans le guide est révélateur d’une tendance forte à Hong Kong. La ville attire en ce moment les chefs étrangers par dizaines. Frédéric Peneau, Akrame Benallal, Austin Fry, Fergus Henderson, Francesco Greco et j’en passe, nombreux sont ceux qui se sont lancés dans l’aventure hongkongaise ces derniers mois. Le patron du guide Michael Ellis déclarait lui même hier Nous sommes aussi impressionnés par le nombre de restaurants étrangers présents ici, un nombre croissant qui montre que Hong Kong attire de plus en plus les chefs du monde entier, prenant des lors une place grandissante sur la scène culinaire mondiale. La prochaine édition du guide Michelin à Hong Kong risque donc d’être légèrement plus épaisse !

Les 1 Etoile

Duddell’s 都爹利會館Le nombre de restaurants distingués par une étoile est aussi inchangé. Parmi les heureux élus, on retrouve de nouveau le Chef Alvin Leung et son très couru MIC Kitchen. Une étoile également pour deux nouveaux restaurants italiens, le Tosca du Ritz-Carlton et le Il Milione. La gastronomie italienne a décidément le vent en poupe et ce n’est pas fini étant donné les récentes ouvertures… Etoile méritée également pour le restaurant de cuisine cantonaise Duddell’s 都爹利會館. Son Chef Siu Hin Chi, ancien du T’ang Court, revisite avec subtilité les classiques de la cuisine cantonaise. Une adresse qu’il me tarde de vous faire découvrir sur le blog ! Jérémy BiasiolAutre pépite qui amène un peu de fraîcheur à la gastronomie cantonaise, le The Boss 波士廳 et son illustre Chef Tony Lam. Quelle joie aussi d’apprendre que le Mirror du Chef Jérémy Biasiol a retrouvé son rang. Lui qui a fait cette année un pari extrêmement audacieux en cassant ses prix et en proposant une cuisine plus instinctive et légère voit ses efforts récompensés. Chapeau ! Les journalistes français hyper inventifs qui ont tous eu l’idée l’année dernière de titrer sur le restaurant étoilé le moins cher du monde Tim Ho Wan seront contents d’apprendre qu’il est toujours au rendez-vous. Il s’est même dédoublé avec sa succursale de North Point qui prend aussi du galon. Entre nous, la cuisine y est correcte mais ça ne vaut pas une étoile. Que les inspecteurs du guide aillent goûter les Brioches croustillantes au Porc laqué du Che’s et on en reparle 😉 Enfin, au banc des relégués, les deux restaurants Cuisine Cuisine du The Mira et de l’IFC ont pris une sacrée claque puisqu’ils perdent tous les deux leurs étoiles. Dommage, j’ai le souvenir d’un bon restaurant.

Et Macau alors ?

Même si j’oriente cet article sur Hong Kong, n’oublions pas que ce guide intègre également la ville voisine Macau. Juste un mot pour dire que l’ancien territoire portugais compte dorénavant un nouveau 3 étoiles, le The Eight. Restaurant de cuisine chinoise très haut de gamme du prestigieux Palace Grand Lisboa, il rejoint ainsi son collègue le Robuchon au Dôme déjà en haut de l’affiche depuis quelques années. L’endroit étant hors de prix, pas sûr d’avoir le plaisir d’y dîner un jour…

Conclusion

Il y aurait encore mille choses à commenter sur ce nouveau Guide Michelin Hong Kong Macau 2014 mais essayons d’être synthétique. J’en retiens qu’il y a globalement peu de surprise cette année. 2015 sera sans aucun doute plus passionnante. Les 3* du BO Innovation seront évidemment critiquées mais à tord. J’imagine qu’encore une fois certains diront que les restaurants hongkongais sont surcotés. Personnellement j’ai du mal à comprendre ce raisonnement. S’agissant des 2 et 3 étoiles, on a à faire ici à des établissements de grand standing qui ont tous à leurs têtes des Chefs renommés dans leurs spécialités et souvent déjà récompensés au même niveau dans d’autres pays. Il n’y a bien que le Sun Tung Lok qui jouit d’une notation assez généreuse, je vous l’accorde. Pour les une étoile, le débat est plus ouvert. Une très large majorité des restaurants de la liste mérite cette distinction mais on a du mal à expliquer que certains restaurants cantonais soient privilégiés plutôt que d’autres. Si j’étais mauvaise langue, je dirais que les inspecteurs semblent irrémédiablement attirés par les quelques quartiers touristiques pour occidentaux et oublient que Hong Kong est bien plus vaste… En revanche, je les félicite de mettre à ce point à l’honneur la gastronomie cantonaise. Ils n’ont pas peur de distribuer des étoiles à des restaurants qui servent du Nid d’hirondelles ou de l’Abalone. Une belle preuve d’ouverture d’esprit de la part du Guide rouge dont certains commentateurs feraient bien de s’inspirer…

On termine cette revue de l‘édition 2014 du Guide Michelin Hong Kong Macau par la liste complète des étoilés à Hong Kong avec les liens, les quartiers et tout le tralala ! Sinon, pensez quand même à acheter le guide, c’est petit, pas cher et bien pratique si vous partez à Hong Kong.

Les Restaurants 3 Étoiles

L’Atelier de Joel Robuchon – Cuisine Française – Central
Lung King Heen 龍景軒 – Cuisine Cantonaise – Central
8½ Otto e Mezzo – Cuisine Italienne – Central
Sushi Shikon (ex. Sushi Yoshitake) – Cuisine Japonaise – Sheung Wan
Bo Innovation – Cuisine Chinoise Fusion – Wan Chai

Les Restaurants 2 Étoiles

Ah Yat Harbour View 阿一海景飯店 – Cuisine Cantonaise – Tsim Sha Tsui
Amber – Cuisine Française – Central
Caprice – Cuisine Française – Central
Celebrity Cuisine 名人坊高級粵菜 – Cuisine Cantonaise – Sheung Wan
Pierre – Cuisine française – Central
Ryu Gin 天空龍吟日本料理 – Cuisine Japonaise – Kowloon
Shang Palace 香宮  – Cuisine Cantonaise – Mong Kok
Spoon by Alain Ducasse  – Cuisine Française – Tsim Sha Tsui
Summer Palace 夏宮 – Cuisine Cantonaise – Central
Sun Tung Lok – Cuisine Chinoise – Tsim Sha Tsui
T’ang Court 唐閣 – Cuisine Cantonaise – Tsim Sha Tsui
Tin Lung Heen 天龍軒 – Cuisine Cantonaise – Kowloon
Wagyu Takumi – Cuisine Japonaise et Française – Wan Chai

Les Restaurants 1 Étoile

Din Tai Fung 鼎泰豐 – Cuisine shanghaïenne – Causeway Bay / Tsim Sha Tsui
Duddell’s 都爹利會館 – Cuisine Chinoise – Central
Fook Lam Moon 福臨門 – Cuisine cantonaise – Wan Chai
Fook Lam Moon 福臨門 – Cuisine cantonaise – Kowloon
Regal Palace 富豪 – Cuisine chinoise – Causeway Bay
Gold by Harlan Goldstein – Cuisine occidentale – Central
Golden Leaf 金葉庭 – Cuisine cantonaise – Admiralty
Golden Valley 駿景軒 – Cuisine chinoise – Happy Valley
Guo Fu Lou 國福樓 – Cuisine cantonaise – Tsim Sha Tsui
Hong Zhou Restaurant 杭州酒家 – Cuisine chinoise – Wan Chai
Hung’s Delicacies 阿鴻小吃 – Cuisine Chiu Chow – North Point
Il Milione – Cuisine italienne – Admiralty
Jade Garden – Cuisine cantonaise – Causeway Bay
L’Altro – Cuisine italienne – Sheung Wan
Lei Garden 利苑 – Cuisine Cantonaise – Causeway Bay, North Point, Sha Tin, …
Loaf On 六福菜館 – Cuisine Cantonaise – Sai Kung
Man Wah 文華廳 – Cuisine Cantonaise – Central
Mandarin Grill + Bar – Cuisine occidentale – Central
MIC Kitchen – Cuisine Fusion – Kwun Tong
Ming Court 明閣 – Cuisine Cantonaise – Mong Kok (Ancien 2*)
MIRROR – Cuisine Française – Wan Chai
Pang’s Kitchen –  Cuisine Cantonaise – Happy Valley
Petrus –  Cuisine française – Admiralty
Sing Kee Seafood Restaurant 勝記海鮮酒家 –  Cuisine cantonaise – Sai Kung
Tate Dining Room & Bar – Cuisine américaine – Central
The Boss 波士廳 – Cuisine cantonaise – Central
The Principal – Cuisine occidentale – Wan Chai
The Square 翠玉軒 – Cuisine cantonaise – Central
The Steak House Winebar + Grill – Steak House – Tsim Sha Tsui
Tim Ho Wan 添好運 – Cuisine cantonaise – Sham Shui Po / North Point
Tim’s Kitchen 桃花源 – Cuisine cantonaise – Sheung Wan
Tosca – Cuisine italienne – Kowloon
Wagyu Kaiseki Den – Cuisine japonaise – Sheung Wan
Yan Toh Heen 欣圖軒 – Cuisine cantonaise – Tsim Sha Tsui
Ye Shanghai 夜上海 – Cuisine shanghaïenne – Tsim Sha Tsui
YUE 粵 – Cuisine cantonaise – North Point
Yu Lei 玉蕾 – Cuisine shanghaïenne – Hung Hom
Zhe Jiang Heen 浙江軒 – Cuisine chinoise – Wan Chai





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



7 Responses to Guide Michelin Hong Kong Macau 2014, et de trois pour Alvin Leung !

  1. Pingback: 10 Restaurants pour assister au Décompte du Nouvel An à Hong Kong - Le Gastronome Parisien

  2. ThomassouNo Gravatar says:

    Que de nouveaux restos depuis mon époque à Hong Kong… J’ai lu le plus grand bien du Duddell’s et du The Boss. Rien qu’à lire leurs cartes, ça a l’air de cartonner. Toute cette bonne cuisine cantonaise, ça me manque trop :'(

  3. Pingback: Le Tim Ho Wan mérite-t-il vraiment autant d'honneur ? - Le Gastronome Parisien

  4. Pingback: WineBeast, un caviste à Hong Kong pas comme les autres - Le Gastronome Parisien

  5. Pingback: Dimdimsum 點點心, entre Dim Sum traditionnels et créations originales - Le Gastronome Parisien

  6. Pingback: LiLi, le restaurant cantonais du Peninsula - Le Gastronome Parisien

  7. Pingback: Guide Michelin Hong Kong 2015 - Hong Kong, véritable carrefour gastronomique mondial - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑