Dans la Rue Hong-Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Published on octobre 17th, 2012 | by Le Gastronome Parisien

10

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Après le 雞蛋仔, la gaufre aux oeufs de HK, poursuivons notre découverte de la cuisine de rue à Hong Kong avec le 煲仔饭, prononcé en français « Po Chai Fan » mais que l’on écrira plutôt Bou Zaai Faan en utilisant le système Jyutping. Il s’agit d’une Marmite contenant du Riz et d’autres ingrédients que l’on cuit lentement au dessus d’un feu au charbon de bois.

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Spécialité typiquement cantonaise mais que l’on retrouve déclinée sous d’autres formes dans d’autres pays, le Bou Zaai Faan 煲仔饭 est cuisiné le plus souvent à Hong Kong par de petits restaurants qui les préparent en grand nombre directement dans la rue.

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Ici on voit, sur le trottoir de Temple Street dans le quartier de Yau Ma Tei à Kowloon, un empilement de Marmites remplies de riz sec  et attendant d’être passées sur le feu.

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Voilà maintenant le chef d’orchestre du restaurant jonglant avec plus de 20 feux pour cuire tranquillement des Bou Zaai Faan 煲仔饭 de toutes sortes. On voit ici que les feux au charbon de bois ont laissé la place à des feux à gaz mais l’on en trouve bien entendu encore à Hong Kong cuit de manière traditionnelle. Je pense par exemple à l’excellent Soeng Hei 尚囍. Comme vous le voyez sur la photo, il y a différents ingrédients, des œufs, des cuisses de poulet, du porc, du bœuf ou encore du Choy sum. En fonction des commandes, le chef ajoute au Bou Zaai Faan 煲仔饭 les ingrédients souhaités.

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Le mien ce jour là est composé de Bœuf, de Choy sum, de Laap Coeng 臘腸 (Saucisse au porc typique de Hong Kong) et d’un œuf. Comme toujours c’est un délice ! Personnellement j’en raffole et pourrais en manger tous les jours tellement le Bou Zaai Faan 煲仔饭 est simple, sain et savoureux. Le riz prend le parfum de la garniture. Dans le fond de la marmite, il devient croustillant, presque grillé, une merveille.

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

Il faut savoir que le Bou Zaai Faan 煲仔饭 le plus classique et que l’on trouve peut être le plus souvent est garni de cuisse de poulet, de chou et de Laap Coeng 臘腸. Cependant il en existe bien d’autres plus typiques mais tout aussi savoureux comme par exemple celui aux cuisses de grenouilles 田雞煲仔飯, celui aux galettes de poisson salé 鹹魚肉餅煲仔飯 ou encore celui aux crevettes à l’ail 蒜蝦煲仔飯. Je suis encore bien loin d’avoir fait le tour de tous les Bou Zaai Faan 煲仔饭 que l’on peut découvrir à Hong Kong.

Je ne vais quand même pas vous laisser sans une petite recette ! Je vous le dis tout de suite, je ne vais pas balancer sur internet la recette qu’une experte en la matière m’a appris car en Chine on ne divulgue en principe jamais ses secrets de fabrication. Voici donc une bonne recette également, sans petit secret mais surtout très simple à faire quand on est en France.

Les Ingrédients pour un Bou Zaai Faan 煲仔饭, Poulet et Laap Coeng :

  • 2 Bols de Riz de bonne qualité.
  • 2 Baby Bak choi 上海白菜 (Ce sont les petits choux blancs chinois appelés des fois Pak choi en magasin)
  • 3/4 Saucisses Laap Coeng 臘腸 (Ca se trouve en France mais bon elles ne sont pas terribles, c’est comme comparer des Knacki Herta avec des Saucisses du boucher…)
  • 2 Cuisses de Poulet
  • Sauce Soja
  • Une cuillère à café d’Amidon
  • Gingembre
  • Vin de riz de Shaoxing

Coté accessoires il faut bien sûr une Marmite en terre, des paniers vapeurs en bambou que l’on peut trouver dans certains magasins du 13ème arrondissement de Paris et bien sûr un feu quel qu’il soit mais pas de plaque à induction.

  • Lavez votre riz plusieurs fois, laissez le tremper 30 min dans l’eau. Rincez une dernière fois et mettez le riz dans la marmite en recouvrant d’eau jusqu’à ce que l’eau dépasse d’une demi phalange (Petite astuce maison !) puis couvrez la marmite.
  • Faites mariner 20 minutes les cuisses de poulet coupés en morceaux (en ayant pris soin d’enlever les os) avec du gingembre, l’amidon et 2 cuillères à soupe de sauce soja.
  • Faites cuire le riz jusqu’à évaporation de l’eau de la Marmite.
  • Faites cuire en parallèle vos Saucisses Laap Coeng 臘腸 pendant environ 20 minutes à la vapeur dans votre panier vapeur.
  • Ajoutez à votre Marmite dont le riz est presque cuit le Laap Coeng 臘腸 découpé en fines tranches, le poulet mariné et vos deux petits Bak choi. Ajoutez également un peu de vin de riz et laisser cuire de nouveau à couvert et à feu doux pendant 15 minutes pour laisser le temps que le riz grille au fond de la marmite.

Où manger des Bau Zai Faan à Hong Kong ?

Four Seasons Pot Rice 四季煲仔飯
46-58 Arthur Street, Yau Ma Tei, Kowloon

Hing Kee Restaurant
G/F, 15-19 Temple Street, Yau Ma Tei, Kowloon

Kwan Kee Claypot Rice
Shop 1, Wo Yick Mansion, 263 Queen’s Road West, Western District, Sheung Wan

Bonne dégustation que ce soit à ceux qui en mangeront à Hong Kong comme à ceux qui tenteront d’en faire à la maison !

Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HKHong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



10 Responses to Hong Kong dans la Rue #2 – 煲仔饭, la Marmite de riz de HK

  1. SteveNo Gravatar says:

    Je confirme que c’est très très très bon ! Mon préféré c’est la marmite aux travers de porc 🙂
    Je viens de voter pour ton blog ! Good luck 😉

  2. Pingback: A la découverte du Laap Coeng 臘腸, la Saucisse cantonaise - Le Gastronome Parisien

  3. Pingback: Non la Street Food en Chine n'est pas laide, mauvaise et sans valeur - Le Gastronome Parisien

  4. Merci pour cette découverte! Très jolies photos. Une recette à tester très vite!

  5. Nath'No Gravatar says:

    Bonjour,
    Je trouve que rien que la marmite est une invitation au voyage ! 🙂
    As-tu trouvé des restaurants en France capables de réaliser la même qualité ?

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Hello,

      Je suis bien d’accord avec toi. Rien que d’y penser, j’ai l’impression d’être à Hong Kong 🙂
      Malheureusement il n’y a aucun restaurant à Paris qui en fait. Ça fait partie de mes plats préférés que je ne peux manger qu’à Hong Kong 🙁

  6. Pingback: Hong Kong Food Culture #2 - La Cuisine sur mesure - Le Gastronome Parisien

  7. Pingback: Les Marmites de riz 煲仔飯 cuites au feu de bois du Soeng Hei 尚囍 - Le Gastronome Parisien

  8. Pingback: Siu Maai de poisson faits maison chez Leoi Zai Gei 呂仔記 - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑