Île de Cheung Chau Cheung Chau Island Hong Kong

Published on mai 20th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

14

Balade gourmande sur l’île de Cheung Chau 長洲 #2

Une semaine après la publication du premier épisode, je vous propose de poursuivre notre Balade sur l’île de Cheung Chau à Hong Kong à la recherche de nouvelles spécialités gourmandes.

Cheung Chau Island Hong Kong

Au même titre que Tai O ou Lei Yue Mun, Cheung Chau est avant tout un village de pêcheurs et une bonne partie des côtes de l’île accueille des bateaux de toutes envergures. Pour s’en rendre compte, je vous recommande d’ailleurs de faire un tour en 電船仔 Din Syun Zai. C’est le nom que l’on donne aux embarcations couvertes à moteur et qui ont fait le charme de Hong Kong dans les films des années 80 tournés au Victoria Harbour (Dans la vie, je partirais dans une digression lyrique autour de Jean-Claude Van Damme et de Bloodsport mais je vous épargne ça sur le blog..). Pour l’anecdote, ces bateaux ont été surnommés 嘩啦嘩啦 Waa Laa Waa Laa par les colonisateurs anglais en raison du boucan qu’ils faisaient (嘩 Waa signifiant bruit soudain) ! Le mot a une petite connotation péjorative mais vous pouvez sans problème l’utiliser pour vous faire comprendre.

Cheung Chau Island Hong Kong

Qui dit village de pêcheurs à Hong Kong, dit forcément restaurants de poissons mais aussi vendeurs de poissons séchés ! Sur la promenade, cette dame dont on ose à peine imaginer l’âge a la bosse du commerce. Avec un bagout incroyable et un sens aiguisé du calcul mental, elle enchaîne les clients venus faire le plein de spécialités de la mer.

Cheung Chau Island Hong Kong

L’étal reste modeste mais très bien achalandé. Même si l’on aperçoit quelques pétoncles séchés 乾瑤柱 Gon Jiu Cyu dans le fond et de la vessie de poisson 魚肚 Jyu Tou en premier plan, cette brave dame fait plutôt dans le petit poisson dont elle nous précise qu’il est séché et pêché par ses enfants.

Sur l’île de Hong Kong, on trouve aussi une grande concentration de boutiques de poissons et fruits de mer séchés sur Des Voeux Road à Sheung Wan. Il y a encore un demi-siècle, les commerçants faisaient sécher les poissons sur les toits des immeubles avant de les vendre sur les trottoirs mais, de nos jours, la place manquant et les loyers augmentant, le séchage est réalisé directement sur les zones de pêche à l’extérieur de la ville voir beaucoup plus loin… Raison pour laquelle beaucoup de hongkongais n’hésitent pas à joindre l’utile à l’agréable en venant faire leurs commissions directement dans les villages. Ils ont davantage de garantie sur la provenance et les prix sont plus raisonnables.

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Je suis malheureusement loin d’être un expert en identification de poissons mais je reconnais quand même les soles, les bars, les alevins ou encore les crevettes. À ce propos, il n’est pas rare de croiser à Cheung Chau des pêcheurs en train de décortiquer les crevettes séchées. C’est un travail de titan qu’ils réalisent avec une telle dextérité que le spectacle en devient captivant.

On me demande souvent quel ingrédient manque le plus lorsque l’on veut faire la cuisine chinoise en dehors du pays. Les poissons et fruits de mer séchés font partie de la liste d’abord parce qu’ils sont très peu exportés mais aussi parce qu’ils ont une place primordiale dans la gastronomie chinoise et cantonaise en particulier. Dans les soupes, les congee, les marmites de riz, les omelettes, les nouilles, les marmites de légumes sans oublier l’incontournable sauce XO, on en trouve partout ! Au delà de leurs bienfaits nutritionnels, ils permettent d’amener du sel dans les plats, de la puissance et de jouer sur l’association terre/mer dont les chinois sont friands.

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Le charme des villages et des îles de Hong Kong tient au contraste entre modernité et tradition qui interpelle à chaque coin de rue. Les gratte-ciels côtoient les cabanes, les voitures de luxe laissent passer les chariots des vieux livreurs, les villas font face aux maisons sur pilotis, les jeunes branchés croisent de veilles dames semblant sortir d’une autre époque, la junk food américaine s’installe au milieu des vendeurs de rue tandis que les casquettes aux couleurs d’équipes américaines de basket s’invitent au milieu des curiosités typiques du Nouvel an chinois. Ce capharnaüm ne peut laisser personne insensible. Certains regretteront de ne pas trouver le romantisme aseptisé qu’ils étaient venus chercher alors que d’autres y verront une société désorganisée et peu accueillante. Même s’il va de soi que ces constats soulèvent mille problèmes majeurs, le fait est que ces territoires ont une identifié et une évolution qui leurs sont propres. Dans une société mondialisée qui ne sait nous proposer que des villes clonées à l’occidentale, ce gigantesque bric-à-brac a finalement tendance à me rassurer et à m’émouvoir.

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Bien que cette balade ait eu lieu en janvier, j’ai tout de même réussi à mettre la main sur les Brioches de la Paix 平安包 Peng Ngon Baau qui rendent cette petite île du sud de Hong Kong célèbre. Bombées et luisantes, elles arborent fièrement les deux caractères chinois 平安 caractéristiques de cette spécialité. On les traduit par le mot Paix mais ils portent aussi l’idée de calme, de stabilité et de sécurité. Ils sont d’ailleurs utilisés dans des expressions chinoises que l’on pourrait assimiler en français à des formules comme Bon Voyage ou Bienvenue.

À l’occasion du Festival de la Brioche de Cheung Chau 包山節, les habitants construisent des pyramides en bambou culminant à près de 60m et recouvertes de centaines de Brioches de la Paix. Le 9ème jour du 4ème mois lunaire (en 2014, c’est tombé le 7 Mai), plusieurs équipes de courageux de l’île et des environs grimpent sur les pyramides pour récolter en 3 minutes le maximum de brioches (en mousse et non des vraies).

Cachée dans la discrète Pak She Street, la petite boulangerie Kwok Kam Kee Cake Shop 郭錦記餅店 s’est forgée une solide réputation. Elle est le fournisseur privilégié du festival depuis des années et écoule près de 30 000 brioches pendant cette période. Venir à Cheung Chau sans passer là-bas serait considéré comme une faute inexcusable ! Ils proposent bien sûr des brioches traditionnelles à la pâte de graines de sésame et de lotus mais s’aventurent aussi sur des déclinaisons à base de pâte d’igname ou d’haricots rouges. Je suis resté sur la version classique et il est clair qu’ils savent y faire. Tout juste sorties du panier vapeur, elles sont aériennes et divinement moelleuses. La garniture est dense et sucrée mais elle reste peu abondante au regard de la taille de la brioche ce qui donne un très juste équilibre. L’essayer, c’est l’adopter !

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Sans attendre, nous enchaînons avec un restaurant de desserts qui attire toute la journée des foules de jeunes affamés. Alors que la rue est déserte, nous sentons déjà au loin l’agitation qui règne au 允升甜品 Wan Sing Tim Ban. Dès l’entrée, nous devinons la spécialité des lieux. Un amas impressionnant de peau de mangues attend de partir aux ordures. Une dame peu loquace (voir muette car je n’ai pas réussi à lui faire sortir le moindre mot avant de me faire déguerpir par le patron) réalise dans un coin une montagne de magnifiques Perles de Riz gluant à la Mangue 芒果糯米糍 Mong Gwo No Mai Ci. Ici, on décline la mangue de provenance de Thaïlande de mille façons. Nous y allons à fond sur la commande tellement les prix sont dérisoires (entre 0.8 et 2 € par dessert). Les Perles évidemment, façon Mochi japonais, elles sont d’une gourmandise rare et la qualité de la mangue dépasse l’entendement. Je pourrais me faire moine dans un temple de Cheung Chau si le patron acceptait de me délivrer le secret de sa recette. Même sanction pour la Soupe de Mangue et Perles de Sago ou les surprenants Rouleaux de riz gluant à la Mangue 芒果腸粉 Mong Gwo Coeng Fan déclinés avec des rouleaux au sésame et au thé vert. Si seulement, j’avais eu plus d’appétit, j’aurais pu essayer leur Soupe de Mangue, Lait de Coco, Sago et Pomelo 楊枝金露 Joeng Zi Gam Lau mais ce sera pour une prochaine fois. Quoiqu’il en soit, voilà encore une adresse incontournable à Cheung Chau ! Rappelons tout de même pour les âmes sensibles que dans ce genre d’endroits, ce sera tabourets en plastique, partage de table avec des inconnus, lancée de carte, commande en criant à travers la salle et débarrassage express pour laisser la place aux suivants. Un peu violent mais moi j’aime ça…

Cheung Chau Island Hong Kong

Cheung Chau Island Hong Kong

Nous quittons l’ambiance survoltée du restaurant de desserts pour une balade dans les hauteurs à l’est de l’île. Après un moment de recueillement dans un paisible temple bouddhiste, nous entamons l’ascension de la Mini Muraille de Cheung Chau. Courant le long des rochers, elle a été construite récemment en s’inspirant de l’architecture de la Muraille de Chine. Rien d’extraodinaire mais la promenade offre de magnifiques paysages sur la mer de Chine du sud.

Cheung Chau Island Hong Kong

Nous repartons finalement sur le port pour une bonne bière en terrasse. Attention, pas n’importe quelle bière, une Blue Girl ! À l’image de la bière chinoise Tsingtao, bien connue en France, Blue Girl est le fruit de l’exportation des techniques de brassage allemandes à la fin du 19ème siècle en Chine. Propriété de l’entreprise d’origine allemande basée à Hong Kong Jebson, cette bière blonde fraîche et légère est maintenant produite en Corée et représente près de 25 % du marché hongkongais.

Cheung Chau Island Hong Kong

Alors je ne sais pas si j’avais trop bu ou simplement pris un coup de soleil sur la tête mais j’ai vu passer quelques créatures étranges… Peut-être aussi le signe qu’il était temps de se remettre en selle. En tout cas, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles découvertes gourmandes sur l’île de Cheung Chau !

Informations :

Kwok Kam Kee Cake Shop 郭錦記餅店
G/F, 46 Pak She Street, Cheung Chau, Hong Kong

允升甜品
G/F, 3 San Hing Street, Cheung Chau, Hong Kong


Retrouvez toutes les adresses sur la Carte de mes Adresses à Hong Kong.





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



14 Responses to Balade gourmande sur l’île de Cheung Chau 長洲 #2

  1. chris 06No Gravatar says:

    Bonsoir à toi.
    Tes photos,et ton texte,m’ont apporté détente et calme. TA passion vibre dans tout ce que tu fais ,vois et manges. Bien amicalement Chris 06

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bonsoir Chris !

      Merci bcp pour ton commentaire. Ce que tu dis me fait très plaisir car c’est vraiment la passion qui me motive à passer du temps à écrire ce genre d’articles. Rendez-vous pour le 3ème épisode 😉

      • MagaliNo Gravatar says:

        J’allais écrire exactement la même chose que Chris06 : chacun de vos posts est plein de magie et quelquefois, on sent un peu de nostalgie. C’est certainement pour cela que vous décrivez tellement bien ce que vous aimez, semble-t-il, si fort ! Bravo et Mille Mercis (soit dit en passant, la mangue : quel bonheur !)

  2. RiricuisineNo Gravatar says:

    C’est vrai qu’entre tes photos pleines de lumière et de générosité et tes commentaires intelligents et poétiques on se rêve dans ce petit coin paisible aux lisières d’une des villes les plus chaotiques du monde à mes yeux ^^ Très agréable cette balade, ça laisse rêveur 🙂

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Oups j’avais oublié de te répondre Rircuisine !

      Merci bcp pour le compliment.

      Je ne sais pas si tu es déjà allé à Hong Kong mais à mon avis on peut facilement dire que le centre de Hong Kong est dense, bruyant, fatiguant et éprouvant mais chaotique je ne pense pas. Au contraire, c’est une ville hyper bien organisée où tout est propre, à sa place, bien pensé, automatisé, moderne, etc. Du coup, même dans une ville pareille on se sent vite très bien, à son aise et la qualité de vie est vraiment excellente. La grande majorité des expatriés que je rencontre fait son constat. Si tu rajoutes à ça, le fait qu’aux extérieurs de Hong Kong, il existe de multiples havres de paix comme l’île de Cheung Chau, on est pas loin du paradis 😉 (attention si tant est que l’on a suffisamment d’argent pour y vivre malheureusement, c’est le gros point noir de la ville :().

      • RiricuisineNo Gravatar says:

        Oui je suis allé à Hong Kong. Peut être mon terme « chaotique » était un peu inapproprié. En effet HKG est une ville extrêmement bien organisée, mais simplement la densité humaine et le style architectural n’en font pas forcément à mes yeux une ville très relaxante. Même si j’y ai passé un très agréable séjour, je me verrai plus habitué à Singapour par exemple 😉

  3. WinnieNo Gravatar says:

    Oui ils ont tous raison, tu écris tellement bien que j’ai l’impression de lire un roman. Merci pour le partage sur Cheung Chau, j’y suis jamais allée, mais peut être qu’à mon prochain voyage…:). Sinon des 芒果腸粉 ça donne TROP envie!! Faudrait que tu rencontres mon cousin sur HK, c un dingue de bonne bouffe aussi!!

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci Winnie c’est adorable. Arrg m’en parle pas, c’était vraiment mortel ce resto de desserts. La dame les fabriquait devant moi, c’était top, trop frais, trop bon !

      La prochaine fois tu m’organises un truc avec ton cousin ! Y’a rien de mieux que d’aller manger avec les connaisseurs qui vivent là-bas 🙂

  4. Pingback: Balade gourmande sur l’île de Cheung Chau 長洲 #3 - Le Gastronome Parisien

  5. FlorenceNo Gravatar says:

    Un grand merci pour votre blog qui m’a inspiré pour mon voyage à Hong Kong!
    Il m’a servi de trame pendant tout mon séjour.

    Je crois que sans cela, je n’aurais jamais goûté aux brioches de Sheung Shau.
    Je n’ai pas pu tout testé mais je suis heureuse de revenir ici me replonger dans l’univers de Hong Kong que j’ai adoré.
    Encore merci! Et je vais aller faire un petit tour du côté de vos recettes maintenant!

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Un grand merci à vous Florence ! Vous me faites immensément plaisir car l’objet du blog et de ces articles en particulier est d’amener des touristes et expatriés français à sortir des sentiers battus et à découvrir la culture locale à Hong Kong. Si en plus vous avez adoré, je suis aux anges 😉

      Au plaisir de partager de nouveau autour de Hong Kong. A bientôt !

  6. Pingback: So Bor Kee 蘇波記, les meilleurs fruits de mer de Cheung Chau - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑