Coup de ♥ Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Published on janvier 27th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

8

Magistral baroud d’honneur du Chef Jérémy Biasiol au Mirror

La triste nouvelle est tombée début décembre. Malgré une étoilé Michelin retrouvée quelques jours auparavant, le Chef Jérémy Biasiol a décidé de fermer son restaurant Mirror.

Mirror Jérémy Biasiol Hong KongPlusieurs fois j’ai écrit sur le blog et sur les réseaux sociaux toute l’admiration que j’avais pour ce Chef et sa cuisine. Présent à Hong Kong à la date du dernier service, il m’était impossible de manquer cette occasion de goûter une dernière fois à cette cuisine remarquable qui a fait le succès du Mirror pendant près de 4 ans.

Évidemment, cet article ne prendra pas une forme habituelle. À quoi bon évaluer un restaurant maintenant fermé ? Non, l’objectif est ailleurs. Je veux naturellement partager avec vous cette soirée mémorable mais aussi saluer de nouveau le formidable parcours de ce jeune Chef. En effet, même si les choses ont beaucoup changé à HK ces derniers temps, Jérémy Biasiol aura été le premier dans la ville à faire sortir la gastronomie française des hôtels et des restaurants de chaînes, le premier à valoriser des produits locaux et sans aucun doute le premier a réellement comprendre le palais des hongkongais pour améliorer sa cuisine. Quand beaucoup de chefs étrangers voient uniquement HK comme un eldorado pour faire de l’argent, Jérémy Biasiol prend le contre-pied et s’investit pleinement dans la vie locale. Il participe à promouvoir l’agriculture biologique avec Island East Markets, s’engage dans la formation des jeunes Chefs hongkongais avec l’association des Disciples d’Escoffier et abandonne ses fourneaux pour donner des cours rendant ainsi la gastronomie française accessible à tous. Vous pouvez chercher, il est encore aujourd’hui l’un des rares Chefs français à faire ça à Hong Kong !

Revenons-en, si vous le voulez bien, à cette soirée. Accueillis chaleureusement par le Chef, nous prenons place dans la coquette salle du Mirror avec une vue directe sur la cuisine ouverte. On me souffle qu’un blogueur hongkongais influant est assis à la table d’à coté. Je ne comprends qu’une fois rentré chez moi qu’il s’agissait du rédacteur du blog KC Gourmet. Un excellent blog qui a cependant l’inconvénient d’être exclusivement écrit en chinois. Je vous invite d’ailleurs à admirer ses photos plutôt que les miennes 😉

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong
Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Le festival des réjouissances s’ouvre sur cet Œuf Mollet, sauce aux crevettes, salade de crevettes, œufs de crabe et ciboulette. Derrière cet énoncé déconcertant de simplicité se cache en réalité une recette remarquable illustrant à la perfection cette synthèse gustative dont le Chef a le secret. Par des assaisonnements subtils et justes, il réussit à nous transporter en dehors des frontières hexagonales. A chaque bouchée, j’ai cette sensation déroutante et inédite de goûter un plat chinois alors que tout semble français en apparence.

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Plat emblématique du Mirror, ces Cuisses de Grenouilles, sauce cresson et crème à l’ail procurent un plaisir régressif sans pareil. C’est gourmand, préparé avec finesse et chaque ingrédient participe à l’équilibre parfait de cette assiette. Une fois avalé ma dernière cuillère, j’avais peine à imaginer ne plus avoir l’occasion de déguster cette merveille…

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Ce n’est pas ce Cappuccino de Potiron, bacon et noisettes qui allait nous faire redescendre sur terre. Le serveur nous invite à le boire comme un vrai cappuccino et nous nous exécutons. Les lèvres trempées dans la mousse de bacon, on laisse glisser l’onctueux velouté de potiron caché en dessous. La tasse était immense mais nous n’en laisserons pas la moindre goutte…

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Le Chef nous gratifie ensuite d’une série de plats tous plus jouissifs les uns que les autres. Dans le désordre, Pigeon rôti, purée de carottes et sauce au vin rougeJoues de bœuf cuites 60h, girolles et oignons et enfin Cabillaud cuit vapeur à la sauce basilic. Quel bonheur de déguster une cuisine à la fois simple et puissante en goût. Cette cuisine, on ne la trouve presque plus à Paris. À l’heure du minimalisme, de la sophistication excessive et des associations douteuses, Jérémy Biasiol prouve qu’il est possible de conjuguer modernité, tradition et plaisir.

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

À l’image de sa cuisine, Jérémy Biasiol déborde de générosité. Alors qu’à Paris, voilà belle lurette que je n’ai pas vu le bout de la toque d’un Chef, Jérémy passe à toutes les tables, engage la discussion avec bonhomie et ne se prive jamais de prendre la pause. Tous les clients sont heureux et ça fait vraiment plaisir à voir…

Nous terminerons la soirée à discuter de tout ce qui peut passionner des gourmands français dans une ville comme Hong Kong… Au delà d’être un grand Chef, Jérémy Biasiol est surtout un mec génial avec un cœur immense. Pour ce dîner, ces émotions et cette chaleur, je n’ai qu’un seul mot, Merci !

Mirror Jérémy Biasiol Hong Kong

Ainsi se termine l’aventure MirrorHong Kong a sans doute refermé sa plus belle fenêtre sur la gastronomie française. Pendant des années, je n’ai eu de cesse de recommander ce restaurant à mes amis hongkongais et je peux vous dire qu’aujourd’hui je ne sais plus trop où les diriger… Fort heureusement, le Chef m’a confié qu’il restait sur Hong Kong et travaillait déjà sur un nouveau projet. Impossible de vous en dire plus pour le moment mais comptez sur moi pour vous tenir très vite au courant !





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



8 Responses to Magistral baroud d’honneur du Chef Jérémy Biasiol au Mirror

  1. thomasNo Gravatar says:

    Bravo pour ton article plein de tendresse et de passion. C’est tellement agréable de lire un blog comme le tien. Tiens nous vite au courant des nouvelles aventures du Chef Biasiol !

  2. Mathilde HKNo Gravatar says:

    Je suis mille fois d’accord avec vous. Je suis allée au Mirror pour mon dernier anniversaire et j’ai adoré la cuisine du Chef. Je suis triste aussi d’apprendre la fermeture du restaurant 🙁 J’ai hâte de savoir où M. Biasiol va revenir.

    Sinon à HK, je vous conseille également le restaurant Wild Grass. Le Chef Jean-Paul Gauci est aussi un sacré personnage !

    A bientôt.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bienvenue sur le blog Mathilde HK.

      Oui j’ai aussi entendu parler du Wild Grass et vu de très belles photos de plats mais je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion d’y aller. J’espère un de ces jours !

      A bientôt !

  3. Pingback: Début de la nouvelle saison des Island East Markets - Le Gastronome Parisien

  4. Pingback: Magistral baroud d'honneur du Chef Jér&e...

  5. Pingback: Guide Michelin Hong Kong 2015 - Hong Kong, véritable carrefour gastronomique mondial - Le Gastronome Parisien

  6. Pingback: Gastronome Parisien : Bilan 2014 - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑