Cuisine Chinoise Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Published on juin 5th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

16

Chinese Food Week – Cuisine du Hunan au Céleste Gourmand

Vous n’êtes pas sans savoir que la Chinese Food Week bat son plein cette semaine à Paris. Après des escapades gourmandes dans le Guangdong et le Xinjiang, c’était au tour de la cuisine de la province du Hunan d’être mise à l’honneur hier soir.

Pour cette soirée, j’ai eu le plaisir d’être invité par les adorables organisateurs de l’Association des Jeunes Chinois de France (AJCF) avec la délicate mission d’intervenir sur la cuisine du Hunan. Je relis le chapitre consacré dans l’indispensable Encyclopédie Gourmande de la Chine, je ressors du placard mes émissions TVB préférées, rail de graines de piments rouges au petit-déjeuner et décoction de Poivre du Sichuan au coucher. Je peux vous dire que j’étais affûté comme un dingue, prêt à tordre le cou à toutes les questions des participants tel un gourmet-expert de compétition !

Chinese Food Week

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Trêve de plaisanteries. 19h30, arrivée au Céleste Gourmand dans le 4ème arrondissement. Apprécié et spécialisé dans la cuisine du Hunan, ce restaurant était le lieu idéal pour cette soirée placée sous le signe de la convivialité. L’équipe est déjà à la porte accueillant chaleureusement la quarantaine de participants.

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Madame Li et son équipe ont déjà dressé les tables tandis que la souriante représentante de Moutai déverse son enivrant breuvage dans des verres estampillés (Je reviendrai d’ailleurs prochainement sur cette célèbre eau-de-vie chinoise qui bien compte bien séduire les papilles des français).

Badge « Chinese Food Week » au revers et bon humeur en bandoulière, chacun trouve sa place (même les gourmands de dernière minute !) et commence à faire connaissance avec son voisin de tablée. Même pour cette première édition, il n’était pas question de manger chinois « à la française » façon assiettes empilées, couverts bien alignés et conversations forcées. La cuisine chinoise est une cuisine généreuse et joyeuse que l’on partage avec des amis ou sa famille. Le pari était risqué mais la formule convainc rapidement. L’ambiance est ici et là studieuse, souriante et même dissipée lorsque l’on réunit en bout de table quelques jolies amies d’enfance 😉

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Un verre de Moutai dans le nez et j’ai déjà tout oublié sur la Cuisine du Hunan ! Manque de chance, l’excellent Dominique, mon compère pour cette soirée, n’a pas oublié de me tendre le micro. Service après-vente d’un speech décousu, cet article aura au moins l’intérêt de revenir sur le sujet de manière un peu plus structurée…

Il faut reconnaître que même en étant passée à la postérité parmi les 8 grandes cuisines chinoises, la cuisine du Hunan n’est pas forcément la plus connue dans nos contrées. Si la Cuisine du Sichuan est pimentée alors la Cuisine du Hunan est explosive ! La première fait usage principalement du Poivre du Sichuan et relègue le piment rouge en arrière plan en sauce ou séché tandis que la seconde use à foison du piment rouge cru en prenant bien soin de laisser tous les pépins. Dans ces régions, vous entendrez souvent parler de Má Là 麻辣. Il s’agit du nom que l’on donne à la sensation que procure sur le palais tous les plats mariant le Poivre du Sichuan et le Piment. Une sensation très particulière où la propriété anesthésiante du Poivre vient contrebalancer la chaleur du piment rouge.

Situé au nord du Guangdong, le Hunan ne profite pas des trésors de la Mer de Chine mais se rattrape avec les Crabes du Lac Dongting 洞庭湖 (Le plus vaste du pays). Ce dernier ainsi que les fleuves environnants apportent leur lot de plantes d’eau douce comme le Lotus ou la Châtaigne d’eau et influencent fortement la cuisine du nord de la province. Le sud, plus rural, aime la viande et principalement le Porc. Les soixante huitards seront heureux d’apprendre que le Hunan est aussi la région d’origine de Mao Zedong qui n’a jamais caché sa gourmandise pour le Porc rouge braisé ou Porc Hong Shao 红烧肉. Arrêtons-nous là pour la théorie et passons enfin à la pratique !

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

À peine le dîner débute que je suis déjà dans les choux. Impossible de savoir ce qu’est ce plat ! David, le président de l’AJCF nous assure qu’il s’agit des Haricots caillés inscrits sur le menu. Bêtement, je me disais dans mon petit cerveau : caillé = fermenté, légumes fermentés = spécialité du Hunan, CQFD, on y est, cherche pas plus loin bonhomme ! Le problème, c’est qu’il n’y a pas le moindre soupçon de haricot à l’horizon et qu’il ne fait aucun doute que nous sommes là en présence de Tofu :S

Le mystère est définitivement élucidé par ma Crazy voisine de table (qui a d’ailleurs eu la gentillesse de me glisser quelques bonnes adresses à Hong Kong au passage). Renseignements complémentaires pris, Haricots caillés est bien la traduction de l’aliment chinois 腐竹. Cette spécialité que l’on retrouve dans tout l’est de la Chine vient de la fine  couche formée par la coagulation du lait de soja qui est ensuite séchée. On parle visiblement aussi de Peau de Tofu. Pour les recherches pointues, Baidu est mon ami et ce dernier semble dire que le terme de Haricot vient du goût de cette peau de tofu. Pourquoi pas. Quoiqu’il en soit, cette version du Céleste Gourmand est très agréable. Fraîche, bien assaisonnée, peu épicée, bref, parfaite pour se mettre en appétit !

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

On enchaîne gaiement avec le Chou vert en cocotte et sa sauce fumée. Le fumage des plats est d’ailleurs une vraie spécificité de la province du Hunan. Ici, le chou est encore bien croquant, la sauce est à peine relevée et le goût fumé se laisse apprécier à mesure que la marmite crépite sous la chaleur des flammes. Un bon plat, très simple et familial.

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Les plats défilent à vitesse grand V et la radieuse Grace alias La Petite Banane aménage la table pour nous gratifier de ses plus belles photos sur son blog. À suivre, Aubergines à l’ail. Des bâtonnets d’aubergines légèrement frits relevés à l’ail et à la ciboule. C’est bien fait et peu gras, pas mal.

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Vient l’assiette de Tofu au crabe et jaune d’œuf, preuve de plus que le Tofu est l’une des stars de la cuisine du Hunan. Tofu soyeux, Peau de tofu, Tofu qui pue 臭豆腐 et même Tofu de Riz de Furong 芙蓉豆腐 (pour les cinéphiles, regardez le film Hibiscus Town 芙蓉镇), dans le Hunan, il se décline à l’infini.

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Autre spécialité incontournable du Hunan, la Poitrine de Porc fumée. Dans la région, la plus réputée vient du charmant et touristique village de Dehang 德夯. Situé non loin de la ville de Jishou 吉首 connue pour ses plantations d’orangers, la tradition veut que le Porc soit fumé avec des feuilles d’orangers pour lui donner un goût incomparable. Peu d’enthousiasme pour ce plat mais rien de bien grave puisque le meilleur arrive…

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

Voilà donc le meilleur plat de la soirée ! Cuisses de poulet du Hunan sur le menu mais Poulet Mala 痲辣子鸡 pour les intimes. Un morceau en bouche et tu sais déjà que tu vas revenir au Céleste Gourmand pour en manger de nouveau. Le Poulet est fondant à l’intérieur et croustillant à l’extérieur. On est en plein dans la sensation Mala avec le piment sauté au premier plan et le Poivre du Sichuan qui fait sournoisement son travail en coulisse. Bravo unanime pour le Chef !

Chinese Food Week Paris - Hunan - Le Céleste Gourmand

On termine en douceur avec un bol de Tang Yuan 汤圆 certifié fait maison par la patronne. Une boule de riz gluant fourrée au sésame bien réussie qui se démarque de celle trop souvent servie dans les restaurants chinois parisiens.

P1010074

Nous aurions pu en rester là mais c’était sans compter sur votre serviteur et ses mini Tartelettes aux Oeufs fraîchement débarquées de l’irrésistible Pâtisserie Myu Myu ! Je vous ai déjà parlé de cette pâtisserie mais j’en suis devenu définitivement fan depuis qu’elle redouble d’efforts pour proposer de nouvelles spécialités hongkongaises absolument divines.

J’ai vraiment passé une excellente soirée à la Chinese Food Week ! Une ambiance conviviale, de la bonne cuisine, des rencontres enrichissantes (notamment la gentille Claire de La Plus petite cuisine du monde), le contrat est pleinement rempli. J’étais déjà convaincu par l’idée de cette initiative gourmande mais la réalisation fût magistrale. Quand on pense au travail titanesque fourni par cette jeune équipe bénévole et volontaire, on ne peut qu’être admiratif… Moi, ils m’ont impressionné, presque ému et je leur tire mon chapeau une nouvelle fois.

La Chinese Food Week se poursuit aujourd’hui avec une escale dans le Jiangsu. Je passe le titre de Gourmet-expert à la talentueuse Grace et lui souhaite d’avoir trouvé mieux que le coup des tartelettes 🙂  Je vous conseille enfin de suivre son blog quotidiennement car elle s’est lancée le défi fou de nous faire profiter de toute cette semaine gourmande. Ses premiers articles sont passionnants et j’attends maintenant les suivants avec grande impatience…

Informations :

Le Céleste Gourmand
8 rue de la Tacherie – Paris 4ème
Métro : Hôtel de Ville
Tél. : 01 44 59 37 68
Ouvert tous les jours au déjeuner et au dîner sauf le lundi midi.

www.chinesefoodweek.com
www.facebook.com/chinesefoodweek
www.lajcf.fr


Retrouvez le Céleste Gourmand sur la Carte de mes Adresses à Paris.





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



16 Responses to Chinese Food Week – Cuisine du Hunan au Céleste Gourmand

  1. GraceNo Gravatar says:

    Encore un excellent article très bien documenté dont tu as le secret, bravo ! J’ai été ravie de partager le repas avec toi! Quant à mes copines, jolies, je te l’accorde sans problème. Mais dissipées. Là, tu es trop gentil. Elles sont largement plus explosives que le piment et le poivre du Sichuan réunis !!

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci beaucoup Grace ! J’avais la pression…

      Pour tes copines, je ne me serais jamais permis d’aller plus loin dans l’article mais évidemment je n’en pense pas moins 😉

  2. winnieNo Gravatar says:

    Nous? Explosives? Tu exagères Grace !! LOL !! Nan mais MERCI de nous avoir réuni autour de cette table, à cet évènement, c’était super ! Et puis, être entourée de 2 gros bloggeurs comme vous 2, c’était le « nirvana » !! Hahaha ! Et merci Alex pour le clin d’oeil à Crazy Mum !

  3. winnieNo Gravatar says:

    C’était une soirée avec GREAT people, GREAT food, et surtout GREAT newS !!

  4. RiricuisineNo Gravatar says:

    Je te jalouse tellement! J’aurai été ravi de participer à cette semaine chinoise, mais malheureusement je suis un peu loin ^^ L’année prochaine qui sait. Je remarque que la cuisine du Hunan que je ne connaissais absolument pas était très généreuse en légumes, ça change. Même si je reste particulièrement sceptique face à ce tofu au crabe et jaune d’oeuf, ça a l’air un poil « visqueux », sans vouloir paraître malpoli ^^.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Hello Riricuisine !

      C’est une super initiative et je suis sûr qu’elle va faire des petits à Paris ou dans d’autres villes car la cuisine chinoise en France se transforme petit à petit. Oui je te l’accorde le plat de Tofu n’était pas génial. Je ne me suis pas étendu sur le sujet, ce n’était pas le but ici 🙂

  5. Miss TâmNo Gravatar says:

    Ah mon cher Alex, mille mercis pour ce compte-rendu si bien détaillé et documenté, comme toujours dans tes superbes articles ! Faute de temps, je n’ai pas pu me joindre à vous, pour ce festin au Céleste gourmand. Mais grâce à ton billet, c’est comme si j’y étais, avec images, ambiance et histoire de la cuisine du Hunan. Merci à toi ! Et peut-être l’année prochaine ? 🙂

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci Miss Tâm !

      Soit assurée que je serai présent pour la seconde édition aussi et cette fois-ci je compte bien t’y voir 😉

      • Miss TâmNo Gravatar says:

        Rappelle-moi les dates avant un mois stp, pour que je prévoie un régime draconien vu le festin à chaque repas ! 😀 Toi, je ne sais pas comment tu fais pour garder ta ligne alors que j’ai l’impression que tu manges 24 heures / 24, mais moi, rien qu’en reniflant un bon plat, je gonfle ! C’est injuste !!! 😉

        • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

          Héhé ! Ah tout est relatif car moi je me vois gros… Je peux en tout cas te dire que mon secret pour ne pas sombrer dans l’obésité ne tient pas à mon niveau d’activité sportive 😉 Mais je te rassures, je pense en effet tout le temps à manger mais je ne mange que 3 fois par jour tout au plus ! Là il est 11h et évidemment j’ai déjà faim et cherche le resto pour ce midi. C’est dur la vie de gourmand…

          Bon weekend Miss Tâm 🙂

  6. ClaireNo Gravatar says:

    Hello hello, j’arrive après la bataille je suis complètement aux fraises ces jours-ci ! Ravie également d’avoir fait ta connaissance, c’était une très chouette soirée et tu n’as pas à rougir de ce que tu as dit c’était très intéressant 🙂
    J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé cet événement et l’énergie positive et joyeuse de ses organisateurs, encore un grand bravo à eux, et que la cuisine chinoise continue de se faire connaitre des français !
    PS : merci encore pour ces tartes aux oeufs, pas le temps d’aller chez myu myu ces jours-ci mais c’est sur ma liste !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Hello Claire !

      Merci beaucoup de ton commentaire. Je suis très content que tu aies apprécié cette soirée et compris l’esprit de cet évènement.

      Ah oui, n’oublies pas Myu Myu ! Tartelettes aux oeufs bien sûr mais aussi Brioche Ananas, Brioche Ananas au Porc laqué et Brioche à la crème d’oeuf ! Après sur les pâtisseries, tu peux y aller les yeux fermés (en évitant quand même le Durian si ce n’est pas ta tasse de thé :)) A très bientôt.

  7. Pingback: Chinese Food Week - Cuisine du Hunan au C&eacut...

  8. Pingback: Chinese Food Week – Cuisine du Zhejiang au Hao Tong - Le Gastronome Parisien

  9. Pingback: Balade gourmande sur l’île de Cheung Chau 長洲 #3 - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑