Paris 9ème Le Vaisseau Vert Paris

Published on septembre 29th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

0

Le Vaisseau Vert et la cuisine du Chef Shin Okusa

Le Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert a atterri au début de l’été dans le haut du 9ème arrondissement de Paris. À son bord, le Chef d’origine japonaise Shin Okusa. Formé dans la sphère Robuchon et passé par le chic Stella Maris aux cotés de son compatriote Tateru Yoshino, ce jeune Chef prend enfin les commandes et élabore un plan de vol oscillant entre créativité et raffinement. Étonnamment, ce restaurant d’apparence aguicheuse a généré quasiment aucune presse ces dernières semaines. La lecture de la séduisante carte aura donc suffi à ce que je me risque à y emmener ma chère et tendre pour un déjeuner au soleil entre deux visites de boutiques de poussettes dans le quartier…

Premières Impressions :

Le Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert a trouvé refuge dans la discrète rue de Parme. Un calme dont on peut pleinement profiter en investissant l’une des tables hautes installées au bord du trottoir. La décoration intérieure a été réalisée par le sculpteur Philippe Angot. Un espace douillet et minimaliste se décomposant en deux parties. À droite, une moelleuse banquette et à gauche une enfilade de tables en bois brut. L’endroit invite a priori au repos mais c’est sans compter sur une clientèle de bureau expressive et bruyante. De plus, la faible luminosité donne une impression de confinement qui ne me convient pas du tout. Bref, une jolie réalisation mais qui, à mon sens, ne colle pas avec la clientèle visée. En revanche, le travail du sculpteur sur la vaisselle est remarquable avec des dessous d’assiettes à la texture lunaire absolument superbes. On notera également le bel effort sur la vaisselle générale avec du Guy Degrenne à tous les étages, ce qui nous change de la vaisselle passe-partout achetée en gros chez Vega et consorts. Enfin, les propriétaires assurent un service très cordial et souriant. Les débuts sont encore un peu hésitants mais l’envie de bien faire est incontestable.

Le Vaisseau Vert ParisLa Carte :

Au moment de ma visite, il n’existait pas encore de formule au déjeuner mais il semblerait qu’un menu à 28 € ait fait son apparition depuis peu. À la carte, le choix est limité mais accrocheur. Œuf bio mollet, écrasé de pommes de terre, oignons frais, herbes fraîches et émulsion de haddock, Onglet de Bœuf Black Angus poêlé, bâtons de pomme de terre, lard de Colonnata, purée de panais, échalotes au vin rouge ou encore Sabayon chocolat safrané, figue noire pochée au porto Graham’s 20 ans, tuiles chocolat et tuiles amandes en dessert. On imagine une cuisine élaborée et faite de beaux produits mais plutôt conventionnelle s’agissant des associations de saveurs. Les prix des différentes propositions sont très homogènes et un repas complet se monnaye autour de 36 €. Le soir, les prix prennent un peu de hauteur mais les assiettes semblent monter en qualité. Comptez au moins 50 € au dîner pour la totale. La carte des vins est courte mais on y trouve quelques belles références du Domaine Maillard par exemple. Les tarifs restent contenus allant de 25 à 60 € la bouteille et des vins au verre à partir de 5 €. D’ailleurs le restaurant se transforme en bar à vins en début de soirée du jeudi au samedi. Un bon moyen d’explorer cette carte des vins accoudé à l’une des tables en extérieur.

Le Repas :

Le Vaisseau Vert Paris

Velouté froid de potimarron bio, salade de potimarron bio, fêta et pignons de pain

Le Vaisseau Vert Paris

Œuf bio mollet, écrasé de pommes de terre, oignons frais, herbes fraîches et émulsion de haddock

Le raffinement pressenti sur la carte et vanté sur le site du restaurant est au rendez-vous sur ces premières assiettes. Deux belles réalisations simples dans l’esprit mais faisant l’objet d’un travail minutieux. Le velouté parfaitement lisse et assaisonné convenait très bien servi froid. L’œuf mollet est quant à lui gourmand voir régressif. L’émulsion de haddock apporte une touche de fraîcheur agréable. Les photos ne le montrent pas forcément mais les portions sont plus généreuses que dans les adresses bistronomiques proposant ce style de cuisine (En même temps, on est un poil plus cher).

Le Vaisseau Vert Paris

Filet de maigre label rouge poêlé, tempura d’aubergines japonaises, purée de céleri, émulsion de girolles

Le Vaisseau Vert Paris

Côte de porc ibérique poêlé et jus, salade crue de navets nouveaux à l’huile de noix, purée de choux rouge, caviar d’aubergines à l’estragon anisé

Même sentiment sur les plats qui, une nouvelle fois, allient esthétisme et gourmandise. Ainsi, les pièces de viande et de poisson sont d’une taille peu habituelle. Leurs cuissons sont impeccables. Chaque assiette recèle de plusieurs petits condiments, purées ou émulsions. Il y a un important travail sur les légumes à l’image de l’excellente émulsion de girolles. Nous ne sommes pas du tout dans de le cuisine expérimentale ou voulant créer la surprise mais pleinement dans l’esprit bistrot avec une touche de raffinement supplémentaire.

Le Vaisseau Vert Paris

Ceci n’est pas un riz au lait ! caramel au beurre salé, quetsches confites, amandes grillées et noix de pécan

Le Vaisseau Vert Paris

Vacherin, crème d’estragon, bâtons de meringue aux zestes de citron vert

Malgré des dressages peu engageants, ce sont finalement ces desserts qui ont amené le plus de surprise en terme de saveurs et de texture. Le riz au lait (qui n’en est pas un) interpelle en effet par sa légèreté (Je soupçonne un riz cuit au lait puis mélangé à une crème fouettée) tandis que l’estragon vient habilement dynamiser le classique Vacherin.

Je trouve que l’on a ainsi une belle cohérence dans cette cuisine avec des compositions malignes qui revisitent intelligemment le genre. Le Chef semble en avoir sous la pédale et il n’est pas exclu que sa cuisine évolue à l’avenir vers plus de créativité et d’audace.

Bilan :

Faut il y aller ? Le Vaisseau Vert est une très bonne adresse à avoir sous la main si vous êtes dans le quartier. On ne vient pas spécialement y chercher l’originalité des associations de saveurs mais plutôt une cuisine conjuguant raffinement et gourmandise.

Avec qui ? À deux pour un déjeuner aux beaux jours en terrasse.

Y retourner ? Sans doute. J’attends d’en savoir plus sur les menus.

La clientèle ? Ce jour là, une clientèle de bureau envahissante.

C’est cher ? À la carte, environ 35 € au déjeuner et 55 € au dîner. Apparemment, il y a maintenant une formule midi à 28 €. Pour le soir, je n’en sais pas plus.

Et les toilettes ? Sombres, joliment décorées et propres.

Informations :

Le Vaisseau Vert
10 Rue de Parme – Paris 9ème
Métro : Place de Clichy, Liège
Tél. : 01 49 70 03 55
www.le-vaisseau-vert.fr
Ouvert au Déjeuner du Lundi au Vendredi et au Dîner de Mardi à Samedi.


Retrouvez Le Vaisseau Vert sur la Carte de mes Adresses à Paris.

Le Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert ParisLe Vaisseau Vert Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑