Coup de ♥ Caffé dei Cioppi

Published on décembre 5th, 2013 | by Le Gastronome Parisien

12

Le Caffé Dei Cioppi, le Comptoir italien du 11ème

Boosté par une presse spécialisée dithyrambique, voilà déjà trois ans que le Caffé dei Cioppi attire les foules dans le minuscule passage Saint-Bernard jouxtant le Faubourg Saint-Antoine. Il faut dire que les maîtres des lieux, Federica Mancioppi et Fabrizio Ferrara, savent y faire en matière de cuisine italienne. Anciens du Relais Plaza, ils cuisinent aujourd’hui avec brio dans leur restaurant de poche les recettes traditionnelles de leur pays d’origine.

Premières Impressions :

Avec seulement 14 places assises, le premier conseil que je puisse vous donner est de réserver à l’avance. Les retardataires comme moi se verront proposer le comptoir. Ceci est loin d’être une punition ! Avec une cuisine complètement ouverte sur la salle, manger au comptoir c’est quasiment faire la popotte avec les Chefs, c’est contempler tous les plats de la carte, c’est percer le secret des recettes et, surtout, c’est avoir le plaisir de se faire servir directement par les Chefs. Rassurez-vous, pour les autres clients, l’expérience est tout aussi conviviale. Dans cette petite salle, on se croirait presque à la maison. Certains n’hésitent pas à se lever de table pour aller discuter avec le Chef pendant que d’autres conversent avec leurs voisins, pépère ! Notez qu’en été le Caffé dei Cioppi prend ses aises en installant quelques tables dans le passage à l’extérieur.

La Carte :

Caffé dei Cioppi

La Carte du Caffé Dei Cioppi reprend les codes en vigueur dans la bistronomie parisienne avec une carte courte et de saison. Les entrées sont toutes très simples. Ayant l’habitude de commander les propositions demandant le plus de travail de cuisinier, je reste pour le coup un peu sur ma faim. Burrata, légumes d’hiver et Assiette de Charcuteries ne risquent pas de créer la surprise tandis que la Salade de fenouil et la Soupe de lentilles ne me paraissent pas très engageantes. Du coté des plats, les énoncés sont déjà bien plus alléchants. Les Polpettes de Bœuf sentent bon la Sicile, les Ravioli farcis à la Ricotta et truffe noire ont tout pour séduire et le Risotto aux champignons donne envie de voir le Chef à l’oeuvre dans cet exercice de style. Les prix ont le méritent d’être doux et diversifiés. Il est possible à la fois de dîner pour moins de 27 € mais aussi de se faire plaisir avec de beaux produits comme la truffe et la burrata en frôlant à peine les 45 €. Un mot de la Dégustation de fromages d’Italie DOP facturée 14 €. D’abord surpris par ce prix plutôt élévé, je l’étais encore davantage lorsque j’ai vu l’assiette passer sous mon nez. Elle est gargantuesque et vient facilement en remplacement de deux desserts. Les becs non sucrés seront ravis.

Le Repas :

Caffé dei Cioppi

Caffé dei Cioppi

En entrée, nous sommes donc partis sur de grands classiques de la maison en partageant une Assiette de Charcuteries italiennes et de la Burrata accompagnée de légumes d’hiver. Comme prévu, peu de surprise sur la cochonnaille. Elle est néanmoins au niveau. La Burrata, crémeuse à souhait, s’accorde idéalement avec un mélange de petits légumes bien choisis. Carotte, choux et même racine de cèleri sont marinés (on ne sait comment) et apportent en bouche une touche de piquant et d’amertume aussi inattendue qu’agréable.

Caffé dei Cioppi

Depuis le début de la soirée, ce plat de Fettucce aux palourdes et safran nous fait de l’oeil sur le piano de cuisine juste en face. Avant même d’y goûter, c’était déjà un plaisir de voir le Chef les préparer. Faire revenir les palourdes, cuire les pâtes, ajouter du bouillon, tout parait simple et pourtant dieu sait que c’est compliqué de réussir un bon plat de pâtes… L’assiette servie est copieuse et les palourdes sont maigrichonnes mais nombreuses. Il se dégage un tel parfum iodé des pâtes que les palourdes en seraient presque accessoires. Rien à redire, c’est juste délicieux !

Caffé dei Cioppi

Même sanction pour ce Risotto Vialone Nano aux champignons. L’un des meilleurs que j’ai mangé de ma courte existence. Pour la petite histoire, le riz Vialone Nano, produit dans la province de Mantoue au nord de l’Italie, est l’un des rares riz du pays à posséder un IGP. Plutôt habitué dans nos contrées à trouver du risotto réalisé à partir de riz Arborio, on apprécie le crémeux incomparable qu’apporte ce riz d’exception.

Caffé dei Cioppi

Caffé dei Cioppi

Caffé dei Cioppi

Alors que nous terminons tranquillement nos plats, le second s’affaire méticuleusement devant nous à la préparation des desserts. La Sbrisolona fièrement exposé sur le comptoir trouve sa place à coté d’une Crème de Mascarpone des plus légères. Simple mais fichtrement efficace ! La Pannacotta au Praliné, Caramel et Amandes de Sicile n’est pas en reste. La générosité du caramel et des amandes ne peut laisser personne insensible. J’ai tout dévoré sans lever la tête du guidon.

Bilan :

Faut il y aller ? Même si le Caffé dei Cioppi est le genre d’adresse que l’on aimerait garder pour soi, évidemment je vous la conseille les yeux fermés. On pourrait regretter un manque de créativité dans les assiettes. Seulement quand on pense aux beaux produits, à ces recettes italiennes parfaitement respectées et à ce lieu intime plein de charme, on ne peut qu’être conquis.

Avec qui ? En amoureux.

Y retourner ? Plutôt deux fois qu’une. J’ai également remarqué que l’on pouvait commander à emporter. Avouez qu’un plateau télé, risotto, pannacotta, ça a de la gueule !

La clientèle ? Un peu bobo comme le quartier mais aucune extravagance ni inconvenance.

C’est cher ? Au dîner, comptez 35 à 40 € sans boisson. Un prix très correct pour le plaisir gustatif procuré.

Et les toilettes ? Un peu biscornu.

Informations :

Caffé Dei Cioppi
159 Rue du Faubourg Saint-Antoine – Paris 12ème
Métro : Ledru-Rollin
Tél. : 01 43 46 10 14
Ouvert de midi à 14h et de 19h30 à 22h15 du Mardi au Vendredi.


Retrouvez le Caffé dei Cioppi sur la Carte de mes Adresses à Paris.

Caffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei CioppiCaffé dei Cioppi





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



12 Responses to Le Caffé Dei Cioppi, le Comptoir italien du 11ème

  1. ah bah merci, il est sur ma liste, alors du coup il remonte et je compte le tester.. bientôt 😉
    La Burrata comme ça c’est rare mais quand on y a gouté… aie aie aie

  2. épicurieuseNo Gravatar says:

    Je ne peux que sur-valider, c’est un de mes restos fétiches et je ne compte plus le nombre de fois où je m’y suis régalée… c’est juste dommage qu’il soit de plus en plus dur d’avoir une table, mais ça c’est sans doute la faute au buzz positif 😉

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Tu m’étonnes. Un si petit restaurant et autant de bonnes critiques, ce n’est pas sans conséquence ! En même temps, là par exemple, j’ai eu les places au comptoir pour le jour même.

  3. Juste dommage que ça soit l’enfer pour obtenir une table! Mais bon c’est la rançon d’un succès bien mérité donc on ne peut qu’être content pour eux!

  4. Pingback: Tous les Bib Gourmands 2014 en Île-de-France - Le Gastronome Parisien

  5. Le bistromômeNo Gravatar says:

    j’ai une adresse à Rome pour les pâtes aux palourdes, et depuis cette escapade Rom’antique, j’aimerai en avoir une à paris. Merci pour l’info.
    Sinon, super sympas ton blog, idem pour food in paris.
    ++

  6. Pingback: 716 Sélections – Le Gastronome Parisien Sélection | 716 La Vie

  7. Pingback: 716 Sélections – Le Gastronome Parisien Sélection en | 716 La Vie

  8. Pingback: Il Goto, l'Osteria italienne du Chef Simone Boscolo - Le Gastronome Parisien

  9. Pingback: LES BONNES ADRESSES D’ALEXANDRE FONTAINE, AKA LE GASTRONOME PARISIEN

  10. Pingback: Michele Dalle Valle (Sassotondo) : J'adore cuisiner le risotto au pigeon - Chefshout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑