Paris 11ème Qui Plume la Lune Paris

Published on avril 27th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

4

Qui Plume la Lune après sa première étoile

Qui Plume la Lune ParisTrois ans déjà que le Chef Jacky Ribault a posé ses valises dans le 11ème arrondissement et ouvert son restaurant Qui Plume la Lune. L’homme est un enfant du terroir. Né et formé en Bretagne, il gagne Paris et les cuisines d’Alain Passard et de Pierre Gagnaire pour parfaire sa technique. C’est en prenant la tête du restaurant franco-japonais Shozam que Jacky Ribault tombe amoureux de la gastronomie nippone. Depuis lors, les techniques et les produits nippons ne cessent d’influencer sa cuisine. Cette année, Qui Plume la Lune a reçu sa première distinction de la part des inspecteurs du Guide Michelin. Une première étoile qui vient tranquillement éclairer la scène gastronomique de l’est parisien.

Premières Impressions :

En contrebas du Boulevard Beaumarchais, le Chef n’a pas choisi la facilité pour ouvrir son restaurant. Malgré une rue peu passante, le restaurant est quasiment complet pour ce déjeuner. Des touristes asiatiques, des hommes d’affaires et quelques amoureux, l’obtention de cette première étoile a permis de diversifier la clientèle et de renforcer le service du midi. En effet, compte tenu des formules proposées et de la localisation, Qui Plume la Lune est à mon sens davantage un restaurant du soir.

Qui Plume la Lune Paris

À l’intérieur, j’ai trouvé la décoration superbe. Très féminine, elle a été imaginée par la femme du Chef. J’ai eu l’impression d’entrer dans une chambre d’hôtes du Lubéron. Le contraste avec le quartier est saisissant et participe de l’expérience gustative. Tout est fait de bois, de pierre et d’acier. De magnifiques objets chinés sont utilisés à contre-emploi. Le coté cocon est accentué par de douillettes banquettes et par une table à l’entrée façon table de jardin et transats. Même en étant près de l’entrée, cette table mérite d’être réservée.

Pour l’accueil, je tire mon chapeau au maître d’hôtel qui est d’une gentillesse et d’une compétence rare même dans les très grandes maisons. Le reste de l’équipe en salle est cependant un peu timide et semble encore en formation.

La Carte :

Disons le tout net, la carte du Qui Plume la Lune a tout pour m’énerver (raison pour laquelle je ne suis jamais venu avant…). Uniquement des menus d’improvisations à 60, 85 et 120 €. Seuls les deux derniers étant servis au dîner. Ici, il faut faire confiance au Chef. Même à mon frangin qui me réclame 200 €, je lui demande ce qu’il va en faire. Alors, lâcher un billet à un monsieur que je ne connais pas, qui ne sait rien de mes goûts et qui vous dit qu’il va vous faire des surprises, je ne suis pas franchement emballé… Prudent mais gourmand, nous nous décidons pour le premier menu Iphigénie (Deux plats, fromage ou dessert) et une assiette apéritif à partager facturée 20 €. N’espérez pas obtenir des informations des serveurs sur le contenu des plats, le mieux reste d’observer ses voisins même si en réalité aucune table n’a exactement les mêmes plats.

Le Repas :

Qui Plume la Lune Paris

Si vous voulez faire des photos des plats ou juste éviter de piquer du nez, la lumière de la Lune aura du mal à suffire. Il fait très sombre dans la salle centrale et mieux vaut demander les tables du fond profitant d’ouvertures vers l’extérieur.

Pour cette assiette apéritif, Saint-Jacques, Asperges verts et Sorbet de persil. À 20 €, on ne se fait pas voler. 8 belles Saint-Jacques saisies à la perfection se voient accompagnées par de très beaux légumes croquants. L’assaisonnement est fin et le sorbet de persil apporte de la puissance et un joli jeu de température. C’est du beau boulot, gourmand et efficace !

Qui Plume la Lune Paris

En amuse-bouche, nous arrive un intrigant Crabe mou frit plongé dans une crème de potimarron. Je ne sais pas si l’inspiration vient de là mais ce Crabe ressemble à s’y méprendre à la recette chinoise du Crabe en mue frit. Pour nous du coup peu de surprise mais une belle réalisation malgré tout. La crème de potimarron est onctueuse et mousseuse. L’association fonctionne bien.

Qui Plume la Lune Paris

En guise de premier plat, Lieu jaune, crème de sésame noir et condiment à la mangue si mes souvenirs sont exacts. C’est vrai qu’ici, un peu comme au Yam’Tcha, en plus de ne pas savoir ce que vous commandez, vous n’avez jamais vraiment l’intitulé des plats. Ils restent vaguement expliqués par le serveur et il n’est pas toujours simple de s’en souvenir. Ce plat me rappelle des compositions peu glorieuses de chez Claude Colliot. Il y a d’ailleurs de très grandes similitudes dans la cuisine de ces deux Chefs. Bien que le poisson soit cuit à la perfection et relevé par une intéressante émulsion de poisson, j’ai peine à trouver l’harmonie avec les deux condiments.

Qui Plume la Lune Paris

Le poisson est accompagné d’une Assiette de légumes. Il faut avouer que le Chef sait y faire dans ce domaine. Utilisant uniquement des légumes bio de qualité, il arrive à les cuire de telle sorte qu’ils gardent leur pleine consistance et leur saveur terreuse. Le Chef devrait encore plus exploiter cet atout car il tient là une spécificité que l’on rencontre rarement ailleurs.

Qui Plume la Lune Paris

Mes souvenirs commencent à être confus mais je crois qu’il s’agit de Veau de Lait, crème de foie gras et Katsuobushi. Le Katsuobushi, on ne le présente plus. Je vous en parlais encore à l’occasion de mon passage au Mekiki No Ginji et plus aucun Chef français s’inspirant de la cuisine japonaise ne nous l’épargne. L’ensemble est inévitablement délicieux. Seulement le fait d’ajouter quelques feuilles de bonite séchée ne peut suffire à procurer de l’émotion…

Qui Plume la Lune Paris

Dans le menu, vous avez le choix entre du fromage ou un dessert. Je tente une dernière fois de tirer les vers du nez au serveur avant de me décider mais il n’y a rien à faire, « C’est la surprise Monsieur ! ». Ok, j’ai ri au début mais là ça devient un peu grotesque… Heureusement, nous n’avons pas été déçus en choisissant l’option sucrée. Cette Poire pochée, Sablé breton et Barbe à papa était d’une gourmandise sans pareil. Une très belle maîtrise dans le dosage du sucre et chaque élément est travaillé à merveille. J’attendais de l’émotion, une histoire, je l’ai eu avec ce dessert, véritable voyage en enfance.

Qui Plume la Lune Paris

Ce copieux déjeuner se termine avec quelques sympathiques mignardises qui ne manqueront pas d’achever les plus voraces.

J’ai indéniablement passé un très bon moment chez Qui Plume la Lune. J’ai beaucoup aimé l’ambiance chaleureuse et paisible qui y règne. Le client est choyé aussi bien par l’équipe en salle que par les cuisines. Il ne fait aucun doute que le Chef est plein de bonnes intentions. Il veut faire plaisir, cuisiner les meilleurs produits et créer de l’émotion avec sa technique classique ponctuée de touches japonaises. Le travail autour des légumes est remarquable de même que la qualité des cuissons. Toutefois, j’ai été peu réceptif à certaines des ses propositions surprises où, à mon sens, le mariage franco-japonais reste bancal et pas complètement abouti.

Bilan :

Faut il y aller ? Oui, malgré quelques déceptions, Qui Plume la Lune est tout à fait recommandable.

Avec qui ? Votre moitié.

Y retourner ? Pourquoi pas. Sans doute davantage pour l’ambiance que pour l’originalité de la cuisine.

La clientèle ? Éclectique. L’obtention de la première étoile attirera forcément davantage de touristes.

C’est cher ? Si l’on considère seulement le contenu de l’assiette, je trouve que oui. À partir de 60 € au déjeuner et 85 € au dîner, on espère un peu plus de surprises gustatives. Cependant, le cadre et la qualité du service se payent aussi d’une manière ou d’une autre.

Et les toilettes ? Près des cuisines, vastes et joliment décorées.

Informations :

Qui Plume la Lune
50 Rue Amelot – Paris 11ème
Métro : Chemin Vert
Tél. : 01 48 07 45 48
www.quiplumelalune.fr
Ouvert du Mercredi au Samedi au Déjeuner et au Dîner.


Retrouvez Qui Plume la Lune sur la Carte de mes Adresses à Paris.

Qui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune ParisQui Plume la Lune Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



4 Responses to Qui Plume la Lune après sa première étoile

  1. Pingback: Qui Plume la Lune après sa premiè...

  2. MarieNo Gravatar says:

    Je suis amoureuse du nom de cet établissement.

  3. JülideNo Gravatar says:

    c’est vrai que si les tarifs étaient plus attractifs j’y serais bien allée juste pour la beauté du cadre que tu nous décris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑