Paris 13ème Le Petit Marguery Paris

Published on juin 2nd, 2014 | by Le Gastronome Parisien

7

Au Petit Marguery, incontournable de la cuisine française à Paris

Le Petit Marguery ParisIl y a quelques semaines, j’ai été convié Au Petit Marguery Rive Gauche à l’occasion de la Quinzaine de l’Asperge, une opération saisonnière organisée par les établissements du réseau RestoPartner. Incontournable de la cuisine française à Paris, Au Petit Marguery est une véritable institution du quartier des Gobelins. Le restaurant a d’ailleurs donné son nom à un film de Laurent Bénégui dans lequel un Chef amoureux de la gastronomie française décide de fermer son restaurant après avoir perdu le sens du goût. Heureusement cette histoire n’est que fiction et le Chef Stéphane Mangin, actuellement aux fourneaux, possède bien tous ses sens à commencer par celui de la générosité.

Premières Impressions :

Le Petit Marguery ParisLe Petit Marguery existe également Rive Droite avec un établissement rebaptisé il y a quelques années dans le 17ème. Toutefois, l’adresse historique ouverte depuis plus d’un siècle se situe bel et bien Boulevard de Port Royal dans le 13ème arrondissement. D’un rouge éclatant parsemé de dorures, la devanture du Petit Maguery dénote avec la sobriété de ce quartier résidentiel. Peu enclin au péché de luxure, il ne me serait jamais venu à l’idée de franchir la porte de ce restaurant. Cette visite était l’occasion de reconsidérer mes préjugés et pourquoi pas découvrir une belle table proche de chez moi. La décoration intérieur est évidemment du même acabit. Boiseries, miroirs, banquettes, tableaux, tout évoque la Belle Epoque et la bourgeoisie parisienne triomphante. Même si le style n’est pas à mon goût, j’apprécie le confort et le raffinement des lieux. La table, au dressage quelque peu suranné, reste remarquable et l’on prend un grand plaisir à s’y installer. Les tables à l’entrée sont à mon avis les meilleures. Sans compter, qu’aux beaux jours, le restaurant s’ouvre sur le boulevard pour des déjeuners au soleil.

La Carte :

Le Petit Marguery ParisLe Petit Marguery propose une cuisine française traditionnelle et de terroir suivant fidèlement les saisons. En parcourant la carte, j’ai le sentiment de retomber en enfance et de revivre des déjeuners dominicaux en famille. Terrine de lapin, Fromage de tête, Poêlée de cuisses de grenouilles, Melon au porto, Merlan brillant façon Colbert, Ris de veau doré au sautoir, Tête de veau sauce ravigote, j’en passe et des meilleurs. J’aime cette cuisine bourgeoise efficace et sans fioriture. Dans mon petit esprit parisien étriqué, j’avoue avoir associé ce style de cuisine à des restaurants pour touristes pensant bêtement que plus personne faisait l’effort de proposer ces plats sans artifice industriel. Naturellement, ici, on oublie la mode des menus uniques imposés. La carte est riche et le client reprend ses droits bafoués ! 6 entrées, 4 poissons, 4 viandes, deux plats d’abats et 7 desserts. La formule valable le midi et le soir comprenant Entrée, Plat, Dessert est à 37 €. Au déjeuner, on trouve quelques menus moins onéreux comme une composition complète à seulement 29 €.

Le Repas :

Pour ce déjeuner, l’idée était évidemment de faire honneur aux Asperges françaises de saison. Nous nous y sommes donc donnés à cœur joie variant les plaisirs entre la blanche et la verte.

Le Petit Marguery Paris

Je commence avec des Asperges vertes, Foie gras de canard poêlé, huile de noix et vinaigre balsamique. Pas besoin d’explication de texte, tout est clair, net et précis. L’assiette est copieuse, les produits de qualité et la cuisson du foie gras réussie. Impeccable.

Le Petit Marguery Paris

En face, Belles asperges blanches françaises, Œuf de poule bio mollet et mayonnaise allégée. Même simplicité dans la composition. La star, c’est l’asperges et elle tient magistralement son rang.

Le Petit Marguery Paris

Pour le plat, Fondant d’épaule d’agneau cuite sept heures et Belles Asperges blanches. La présentation est un peu rustique mais la portion ô combien bienveillante. Enfant de la Sologne et amoureux transi des Asperges blanches, j’ai été conquis par celles-ci. Trempées dans cette sauce puissante et luisante, elles se révèlent aussi fondantes que la viande.

Le Petit Marguery Paris

Après ce début de repas, une note de fraîcheur s’imposait. Mon choix s’oriente vers cette Soupe de Fraises, Rhubarbe confite et Glace crème brûlée. Très belle réalisation, simple et gourmande. La glace vient de chez Pédone, les fraises de Carpentras et la rhubarbe est très bien travaillée sans excès de sucre. J’ai toutefois eu un petit pincement au cœur lorsque j’ai vu les deux monumentales Soufflés au Grand-Marnier arriver sur la table de mes voisins. Rien que pour ce dessert, je suis certain de revenir Au Petit Marguery !

Bilan :

Faut il y aller ? J’étais venu pour casser mes préjugés et c’est effectivement ce qui s’est passé. Au Petit Marguery propose une cuisine généreuse, sincère et un brin nostalgique. Qu’il existe encore de telles maisons à Paris est salutaire. J’aime cette idée de venir au restaurant pour satisfaire une envie précise d’un produit ou d’un plat de saison. Pour ce faire, Au Petit Marguery est définitivement le lieu idéal. Je ne note pas cette table comme d’habitude car j’ai été invité mais on serait autour de 4 étoiles avec un plus pour le service et un moins pour le décor.

Avec qui ? Un repas de travail au déjeuner et en famille le soir.

Y retourner ? Certainement. Il y ‘a des jours où, sans comprendre pourquoi, j’ai envie d’une Tête de Veau ou d’un Lapin à la Royale. Maintenant que je sais où aller, je ne vais pas me gêner. Notez que le restaurant renouvelle le principe de la quinzaine gourmande avec la Truffe en février, le Homard en juillet et la Saint-Jacques en Novembre.

La clientèle ? Essentiellement des habitués du quartier.

C’est cher ? Menu complet à 37 € le midi et le soir. Quelques suppléments sur des produits comme la Turbot ou le Ris de veau. Autre formule complète à 29 € le midi avec un choix plus restreint mais tout à fait honorable. Pour la qualité des produits et l’opulence des assiettes, ce n’est pas cher.

Et les toilettes ? Vieille France mais vastes et propres.

Informations :

Au Petit Marguery – Rive Gauche
9 Boulevard de Port Royal – Paris 13ème
Tél. : 01 43 31 58 59
petitmarguery-rivegauche.com
Du Lundi au Dimanche de 12h à 14h15 et de 19h15 à 22h15.

Au Petit Marguery – Rive Droite
64 Avenue des Ternes – Paris 17ème
Tél. : 01 45 74 16 66
petitmarguery-rivedroite.com
Du Lundi au Dimanche de 12h00 à 22h30.


Retrouvez Au Petit Marguery sur la Carte de mes Adresses à Paris.

Le Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery ParisLe Petit Marguery Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



7 Responses to Au Petit Marguery, incontournable de la cuisine française à Paris

  1. Pingback: Au Petit Marguery, incontournable de la cuisine...

  2. Pingback: Au Petit Marguery, incontournable de la cuisine...

  3. MarionNo Gravatar says:

    Bonjour le gastronome ! J’ai beaucoup aimé l’opération aussi et j’ai pour ma part testé la déclinaison chez Flottes, très belle découverte aussi !
    http://marionadecouvert.com/adresses-culinaires/restaurant-paris-flottes-linstitution-familiale-excellence/
    Seras tu de la partie lundi 16 juin avec restopartners ? Ce serait sympa de te rencontrer. A la prochaine ! Marion

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bonjour Marion,

      Oui j’avais également lu avec intérêt ton article sur le sujet. Tu as raison, cet évènement est très intéressant et permet de remettre en lumière de belles institutions parisiennes. J’ai en effet été invité à la soirée du 16. A priori, si tout va bien, j’y serai ! Au plaisir de se rencontrer là-bas.

      Alexandre.

  4. Pingback: Gastronomie bretonne en terrasse à l'Auberge du Roi Gradlon - Le Gastronome Parisien

  5. Sammartin lydiaNo Gravatar says:

    Avec la formule match box on m a offert un déjeuner pour deux .dans la brochure il y avait un grand choix de restaurant .j ai choisi le petit margueriy mais contrairement aux bonnes critiques lues sur le net,j ai été decue de celui de l avenue des Ternes car ils font une grosse différence entre les clients venus spontanément sur et les clients qui viennent en formule dîner prepaye par match box je suis venue avec deux amies et la différence entre mon assiette en formule prépayée dans la quantité .la choucroute de la mer en formule prépayée n avait que de fines lamelles de poisson .en dehors de ca la choucroute n avait aucun goût car délavée et trop mouillée .mes deux amies ont dit la même chose et le dessert sans goût n a pas retenu notre attention .nous ne reviendrons plus .

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci de votre retour Sammartin.

      Votre message me fait dire une nouvelle fois qu’il faut boycotter ces Box en tout genre. C’est un système pernicieux qui prend le restaurateur en otage et le fait travailler sans marge voir à perte. Les temps sont durs et certains restaurateurs font appel à ces sociétés de box ou de réduction comme LaFourchette pour maintenir leur activité et garder leur personnel. Ce n’est malheureusement pas un calcul viable à long terme. Même le client en perd la valeur de ce qu’il mange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑