Coup de ♥ 0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Published on janvier 7th, 2015 | by Le Gastronome Parisien

30

Le nouveau 0 d’Attente 锅先生不等位 envoie du lourd !

0 d'Attente 锅先生不等位 ParisAprès cette période de fêtes où le meilleur de nos terroirs français est passé dans nos assiettes, vous faire découvrir une nouvelle adresse de cuisine chinoise me paraît être tout à fait de circonstance. Rien de mieux qu’une expérience dépaysante pour remettre les compteurs à zéro et commencer cette nouvelle année gourmande sous les meilleurs auspices. Cette adresse, c’est 0 d’Attente 锅先生不等位. Un restaurant au nom curieux ouvert discrètement pendant l’été dans le haut du 13ème arrondissement.

Pour tout vous dire, j’avais commencé par y faire un déjeuner médiocre alors que le restaurant accueillait ses premiers clients et que la carte était encore provisoire. Seulement l’établissement semblait avoir du potentiel et une seconde visite s’imposait. Grand bien m’en a pris car j’y ai ensuite découvert une toute autre cuisine, bien plus goûteuse et ambitieuse.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Fait rare pour un restaurant chinois à Paris, le cuisinier aux manettes est mis en avant jusque sur la carte. M. Zhou, le tout jeune patron, est en effet allé débaucher le Chef Cao, un Chef expérimenté originaire de Shanghai, rompu aux spécialités sichuanaises et officiant précédemment dans un palace en Chine. Un CV impressionnant et plutôt de bonne augure.

Premières Impressions :

0 d'Attente 锅先生不等位 ParisVoisin du Bekseju Village, 0 d’Attente est installé à l’écart du quartier chinois. Un choix pas anodin car le restaurant manifeste une volonté de se démarquer des traditionnelles cantines chinoises. La devanture est soignée, moderne et le patron revendique une cuisine unique, innovante et sans additif. Il est évident que ce dernier a travaillé son concept. Rien n’a été laissé au hasard. Divers écriteaux servent même de support pour expliquer l’esprit et les spécificités du restaurant. Par bien des aspects, 0 d’Attente reprend les codes des grandes chaînes chinoises de restauration comme Din Tai Fung ou Crystal Jade. Cette initiative audacieuse et novatrice constitue une preuve supplémentaire du dynamisme actuel de la cuisine chinoise à Paris. Il n’empêche que le restaurant n’est à mon avis pas encore taillé pour attirer tout ce que la capitale compte comme foodeurs branchés. Je reste toutefois convaincu qu’il trouvera son public car 0 d’Attente envoie du lourd dans l’assiette !

Cerise sur le gâteau, l’endroit est confortable et le service est aux petits soins bien que parfois débordé. Banquettes dodues, tables espacées, lieu aéré et clair, décoration épurée, accueil souriant et serveur de bon conseil, rien à dire, nous nous y sentons bien.

La Carte :

0 d'Attente 锅先生不等位 ParisLa carte est intelligemment construite. Les plats sont retranscrits en chinois, en pinyin et en français (parfois approximatif) et illustrés de jolies photos. Pour l’anecdote, le patron suggère de passer la commande en tentant de prononcer les énoncés chinois. Divers logos aident à la sélection en mettant en exergue les plats mijotés, les plats uniques en France, le niveau de piment et les spécialités du Chef. La cuisine est incontestablement à dominante sichuanaise même si elle tire par moment vers Shanghai et même vers le Guangdong. On retrouve ainsi des plats authentiques du Sichuan comme le Mapo Tofu 麻婆豆腐 má pó dòu fǔ (9.80 €), le Porc parfumé 鱼香肉丝 yú xiāng ròu sī (10.80 €) ou encore la Poitrine de Porc de Grand-mère 外婆红烧肉 wài pó hóng shāo ròu (11.80 €). Pour se démarquer des nombreuses échoppes spécialisées déjà présentes à Paris comme Carnet de BordLe Pont du Sichuan ou Deux fois plus de piment, 0 d’attente affiche plusieurs plats inédits pas dénués d’intérêt. Je pense aux Oranges farcies au Bœuf (14.80 €), aux Intestins de Porc aux asperges (12.80 €), aux Ailes de poulet farcies aux crevettes (12.80 €) ou au Tofu et porc haché (11.80 €). Au total, ce sont près de 100 plats qui sont proposés dont une vingtaine estampillés comme uniques en France.

Enfin, soulignons qu’en guise de dessert, 0 d’attente a eu la remarquable idée de mettre en avant les élégants desserts de chez L’Osmanthe comme le Dôme mousse poire, ganache chocolat au lait et gingembre (7.80 €).

Le Repas :

Pour ce déjeuner improvisé, j’emmène avec moi deux collègues tout propres sur eux mais bien décidés à s’encanailler à coup de shots de poivre du Sichuan ! Ça va les gars, le piment vous aimez ? T’inquiètes, hier je me suis fait un Chili con carne, je gère ! C’est pas gagné… En définitive, ils m’ont fait prendre des plats parmi les plus relevés de la carte. Des plats tellement hot et fumants que mes photos sont toutes désespérément embuées…

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

On commence sagement avec des Pois gourmands sautés à l’ail et à la saucisse chinoise 辣味荷兰豆 là wèi hé lán dòu (9.80 €). L’idée des pois gourmands est bien vue et l’assaisonnement réussie. Ils sont frais, croquants et l’on se complait à les picorer tout le long du déjeuner pour s’adoucir le palais. Seule la saucisse chinoise n’est pas fameuse. Il faut reconnaître qu’il est actuellement impossible de s’en procurer des convenables en France.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Nous faisons honneur aux spécialités du Sichuan avec cette Soupe Aigre-Douce 酸辣汤 suān là tāng ici appelée Soupe de tofu et fil de pousses de bambou (7.80 €). La recette traditionnelle est respectée. Le bol est monumental et foisonne de garnitures. Je pense que le Chef opère un gros travail sur ses bouillons car cette soupe est particulièrement riche en goût.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Ce Porc et Aubergines épicés 茄子回锅肉夹饼 qié zi huí guō ròu jiā bǐng (11.80 €) fait partie des plats inédits mais ce n’est pas pour autant une création. On le croise fréquemment en Chine. Comme pour un canard pékinois, il faut envelopper la viande dans une fine galette de blé accompagnée de quelques tiges de poireau. La préparation de viande est délicieuse. Porc tendre, sauce sucrée pile comme il faut, piments à gogo habillement contrebalancés par la fraîcheur du poireau et la douceur de la galette. Enfin, un mélange des légumes tantôt fondants avec les oignons tantôt croquants avec les poivrons. Un plat malin et ludique que je commanderai de toute évidence à chaque visite.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Le Poulet du Sichuan (13.80 €) est tout aussi enthousiasmant. Avec son piment et son poivre du Sichuan, il joue à fond sur la saveur 麻辣 má là typique de la cuisine sichuanaise. Le poulet est tendre à l’intérieur et légèrement croustillant à l’extérieur. Au delà des piments, il faut rester vigilant car de petits os de poulet se glissent ici et là. Mise à part cette anecdotique contrariété, j’ai adoré.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris

Spécialité emblématique du Sichuan, ce Bœuf bouilli 水煮牛肉 shuǐ zhǔ niú ròu (16.80 €) est aussi explosif qu’un bâton de dynamite. Les photos ne sont pas flatteuses mais le bol a fière allure même si j’ai croisé des interprétations plus flamboyantes et plus joliment dressées. Le bouillon vitreux en est presque impressionnant. Il transpire le piment et j’ai déjà des sueurs rien qu’à le regarder. En bouche, ça arrache sévère ! Notre voisin semble pourtant avaler ça comme un inoffensif paquet de chips… Séduits par la tendreté de la viande et le parfum des herbes, le contenu du bol disparaît tel un éclair. Définitivement un très bon plat qui se suffit à lui même et que l’on peut venir déguster seul au déjeuner.

Bilan :

Faut il y aller ? Le restaurant est encore en rodage mais le patron et le Chef ont travaillé leur concept et proposent une expérience unique sur Paris. Qualité des bouillons, maîtrise des recettes traditionnelles, originalité des créations, fraîcheur des produits et profondeur des assaisonnements sont les principaux points forts de cette nouvelle adresse. Je leur suggérerais en revanche d’améliorer le dressage des plats pour être en cohérence avec leur positionnement. Quoiqu’il en soit, 0 d’attente mérite que les amoureux du piment s’y précipitent.

Avec qui ? Entre amis, entre collègues, en solo et même pourquoi pas à deux car le lieu reste paisible même par forte affluence.

Y retourner ? La carte est tellement dense et alléchante que j’ai clairement envie de revenir. Je suis par exemple très curieux de goûter à leur fameuse Soupe aux trois saveurs maison.

La clientèle ? Des habitants du quartier et des amateurs originaires du Sichuan bien contents d’avoir dégoté cette nouvelle adresse.

C’est cher ? Non. Les prix sont tout à fait corrects. Pour cette occasion, déjeuner ultra-copieux boisson comprise, 22 € par tête. Il existe également des formules déjeuner plus compétitives encore.

Informations :

0 d’Attente 锅先生不等位
55 Boulevard Saint Marcel – Paris 13ème
Métro : Les Gobelins, Saint-Marcel
Tél. : 0981496806
www.facebook.com/0dattente


Retrouvez 0 d’Attente 锅先生不等位 sur la Carte de mes Adresses à Paris.

0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris0 d'Attente 锅先生不等位 Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



30 Responses to Le nouveau 0 d’Attente 锅先生不等位 envoie du lourd !

  1. guoNo Gravatar says:

    Le Suanla tang est une spécialité de Pékin et non pas de Sichuan;-)

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Ah oui, tu penses ?

      De mon interprétation, il existe plusieurs versions de 酸辣汤. C’est un nom de plat assez générique qui trouve un sens et une recette différente dans plusieurs régions de Chine et sans doute aussi à Pékin. En l’occurrence ici, même si le nom a été raccourci sur la carte, il s’agit de 四川家常酸辣汤 dont il ne fait aucun doute qu’elle est originaire du Sichuan. Qu’en penses-tu ?

      • guoNo Gravatar says:

        oui oui c’est générique, comme y’a du canard laqué partout mais ça reste une spécialité de Pékin…
        Mais si la le nom est effectivement 四川家常酸辣汤, je peux rien dire, tu m’as eu…

        • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

          Il n’est pas question de ça. En matière de cuisine chinoise, je suis ton modeste disciple 🙂

          Sur la carte, j’ai vérifié, il est écrit seulement 酸辣汤 // Soupe de Tofu, Fils pousses de bambou. Au goût, j’ai eu l’impression de retrouver les marqueurs d’une 四川家常酸辣汤 assez conforme à la recette que donne Baike (http://baike.baidu.com/view/75454.htm) mais ce n’est peut-être pas ça . Dans la version pékinoise, pour toi, il y a quoi comme ingrédients dedans ?

          L’enquête continue… 😉

          • GuoNo Gravatar says:

            Je viens de chercher dans google et baidu, je crains que j’ai tord …cest effectivement de Sichuan. Mais apparemlent chaque région a sa recette, du tofu, bambou, champignon noir, œufs….pour les ingrédients…je pense que cest a force de lire sur les cartes de restaurant 北京酸辣汤que j’ai confondu…mea culpa

          • guoNo Gravatar says:

            Je viens de demander à une amie chinoise : 酸辣汤est de quelle région d’après toi? Et elle m’a répondu du ta co tac Pékin!!!!
            Hahahah, je ne suis pas la seule!!!!Je lui ai ensuite expliqué que j’ai appris par un français qu’en fait c’est une recette sichuanaise…

            Pour te remercier, je te conseille le nouveau resto de David toutain dans le 7ème;-)

            • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

              Ah oui c’est marrant, je ferai le test aussi de mon côté pour voir 🙂

              Merci de la recommandation pour David Toutain. J’imagine que tu as aimé. J’avais eu le plaisir d’y aller à l’automne avec mon camarade blogueur de FoodinParis. Nous avions bien mangé même si certaines entrées étaient en dessous du reste et que personnellement ça me gonfle furieusement les menus dégustation où on t’explique à peine ce que tu manges. J’ai des photos du repas mais je n’ai jamais pris le temps d’écrire dessus. Je vais peut-être m’y mettre sachant qu’il y a de fortes chances qu’il décroche une étoile le mois prochain.

              • guoNo Gravatar says:

                Non, j’ai pas encore testé David Toutain (je parle du resto »-) mais un ami a été y’a pas longtemps et me l’a recommandé…J’arrete de manger pour le moment, on m’a traité de boulette y’a 10 jours;-(

                • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

                  Lol ! J’espère bien que tu n’as pas essayé David Toutain, il est marié 😉 En même temps, il est avec une asiat’ ! Oh rassures toi, c’est pas chez David Toutain que tu prendras du poids, c’est plutôt le style cuisine minimaliste où tu satisfais ta faim avec le pain et le beurre, très bon au demeurant.

                • cullardNo Gravatar says:

                  ceux qui ne supportent pas le glutamate qui provoque des maux de tête passer votre chemin

  2. ThomasNo Gravatar says:

    J’y suis allé et j’ai très bien mangé. J’ai pris presque les mêmes plats que toi. Nous avions aussi pris les oranges farcies au bœuf, vraiment excellent ce plat et très original.

    Je note les deux mêmes points faibles : le service un peu hésitant et le dressage des plats parfois négligé. A part ça, c’est top, je reviendrai.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci de ton retour sur le resto Thomas ! Je n’ai pas encore eu le plaisir de goûter aux Oranges. Il faut absolument que j’essaye. Je les ai vu sur une autre table, ça avait l’air très sympa 🙂

  3. Pingback: L'Osmanthe, une pâtisserie délicieuse et prometteuse - Le Gastronome Parisien

  4. LauraNo Gravatar says:

    Il a l’air bien sympathique ce restaurant ! Je note que je vais devoir aller le tester moi-même avec mon compagnon, on reviendra en dire des nouvelles ! Merci pour l’info car je connaissais pas. 🙂

  5. anthonyNo Gravatar says:

    C’est vraiment bon ou ils t’ont payé 100€?

    http://www.leboncoin.fr/services/767198990.htm

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Ah oui dis donc c’est fou cette annonce, je peux comprendre ta question !

      Je te confirme que c’est très bon et que je n’ai jamais reçu 100 € pour le dire sur le blog, je découvre cette annonce. Pour preuve, je suis allé dans ce resto la première fois en août 2014 après l’avoir découvert en allant au Bekseju Village juste à côté et une seconde fois début décembre. En revanche, je reconnais avoir reçu un mail du patron mi-décembre (ainsi que d’autres blogueurs j’imagine) pour venir visiter son restaurant gratuitement. Je lui ai répondu le mail suivant que je reprends mot pour mot :

      Bonjour Monsieur,

      Je vous remercie de votre invitation.
      J’ai déjà eu le plaisir de venir manger chez vous deux fois. Une fois, quelques jours après votre ouverture et ensuite la semaine dernière pour un déjeuner plus copieux avec des amis. J’ai beaucoup apprécié votre restaurant et je vais écrire prochainement (cette semaine ou la semaine prochaine) sur le blog à son sujet. J’espère que l’article vous amènera de nouveaux clients.
      Je vous souhaite très bonne continuation. Je reviendrai sans doute bientôt pour goûter d’autres plats de votre carte. Je me permettrai de vous saluer et de me présenter.

      Très bonne journée à vous.
      Alexandre.

      Depuis je n’ai pas eu l’occasion d’y retourner.

      Comme je l’ai écrit dans mon dernier bilan, je n’ai à ce jour accepté que deux invitations, une au Petit Marguery (accompagné du responsable des relations presse) et une autre au Gyoza Bar (avec ma femme). Je n’ai pas écrit sur le second car je n’ai pas particulièrement aimé. Je n’ai jamais reçu d’argent non plus, j’ai déjà un travail et le blog est uniquement une source de dépenses (hébergement, stockage, plugins WordPress, design, abonnement Maps engine, etc) et ne génère strictement aucun revenu. Sinon, je ne suis pas complètement opposé au principe de l’invitation mais si ça arrive je l’écris/écrirai systématiquement dans l’article. Dans l’absolu, les invitations me mettent mal à l’aise. Je ne vais pas au resto pour aller au resto et remplir mon blog. Je vais au resto parce que j’ai envie d’aller y manger avec ma femme ou mes amis et si l’envie me vient seulement, j’écris un article. Je déteste le principe de « tester » des restos. Ce n’est pas du tout l’esprit du blog. J’espère que ça se ressent… Je peux te dire pourtant que les invitations sont relativement nombreuses alors que mon blog n’a pas une audience extraordinaire. Tu as raison de t’interroger sur l’impartialité des blogueurs car moi-même je me pose des questions quand je vois ce volume d’invitations, la coïncidence entre les invitations et les publications d’article et si peu de blogs qui font mention d’invitation dans leurs articles. Je ne vise bien sûr personne mais factuellement, il y a un écart.

      Quoiqu’il en soit, l’annonce du patron du 0 d’attente en dit long sur la difficulté pour ces restaurateurs à faire venir les journalistes/blogueurs sans être rompus aux techniques de communication et sans carnet d’adresses. Moi qui suis attaché à la cuisine chinoise et que connais quelques restaurateurs d’origine chinoise qui ont du mal à boucler les fins de mois, ça me fait un peu de peine pour eux. Leur resto est très méritant et novateur et ils n’ont eu aucun relais dans la presse. Ce n’est pas normal et on devrait s’insurger contre ce suivisme permanent de la presse food.

      En tout cas, je te conseille ce resto et tout ce qui est écrit dans l’article l’a été dans une totale impartialité 😉

      A bientôt !

  6. GraceNo Gravatar says:

    « There is no free lunch » ! Et plus récemment j’ai lu sur le blog de Chihiro une petite phrase qui m’a bien plu : « Rien n’est plus cher que ce qui est gratuit » (vieux proverbe japonais). Alors je préfère payer. Sauf quand je dois me battre contre mes oncles et tantes qui ont des décennies de subterfuges pour payer les additions au resto, dans ce cas là, je me laisse faire. PS. On veut les noms des blogueurs !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Je suis bien d’accord. D’autant plus que l’on a sans doute pas la même perception du repas lorsque l’on ne met pas d’argent de sa poche. Et ne parlons pas des petites attentions dont seules les personnes invitées bénéficient. J’ai pu constater en déjeunant avec ou à côté de gens « du milieu » combien ces derniers étaient courtisés et chouchoutés. S’en est gênant presque révoltant. Certains ont une éthique (car ils sont véritablement payés par un journal pour tester des restaurants et les juger) mais d’autres n’en n’ont strictement aucune et ne font que du publi-journalisme, en se faisant inviter avec les honneurs pour un encart dans un magazine féminin. Bien sûr derrière, ces « journalistes » alimentent leurs « blogs perso » et leur compte instagram/twitter avec toutes les photos qui vont bien.

      Sinon pour les blogueurs je ne vais pas donner de noms. Surtout qu’il y en a certains que j’apprécie par ailleurs. C’est leur choix de ne pas écrire qu’ils ont été invités, je ne blâme personne. Chacun fait un blog avec des motivations différentes. Quand on fait un blog de « tests de restaurants » de manière plus ou moins amateur et que l’objectif est de publier le plus possible pour être reconnu , quelques invitations par-ci par-là soulagent forcément un peu le porte-feuille.

  7. GraceNo Gravatar says:

    Il n’y a pas de mal à récolter le fruit de son labeur et si certains réussissent avec leur notoriété à obtenir des avantages, tant mieux pour eux. Je ne dis pas cela par jalousie en tant que blogueuse, car comme chacun sait, pour toutes les autres choses, il y a Mastercard. Mais en tant que lectrice de blogs, je préfère savoir quand un billet est sponsorisé. Cela fait toute la différence, et comme tu le dis, c’est une question d’éthique personnelle. Je ne vais pas m’attendre au même plat ou au même service si je sais qu’un blogueur a été invité ou payé pour écrire ce qu’il en a pensé.

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Je suis 1000 fois d’accord avec toi.

      Tiens pour que tu mènes ta propre enquête 😉 Un seul exemple, il y a eu des invitations envoyées par le restaurant « Le Pas Sage » depuis leur ouverture mi-août. J’ai reçu mon invitation mi-décembre. Tu trouveras facilement des tas d’articles sur ce resto dont pas mal sur décembre/janvier et aucun (sauf erreur) ne parle d’invitation. Soit tout le monde a refusé et est d’une impartialité irréprochable soit on nous cache des choses…

      Et je ne parle même pas du Gyoza Bar / Pâtisserie Ciel dont l’agence de com’ Fort et Clair envoie en permanence toute l’année des invitations à tout le monde. Je n’ai pas encore trouvé un article qui dit qu’il a été invité… Si tu trouves fais moi signe, je le rajouterai dans ma blog roll :p

  8. ZACNo Gravatar says:

    Merci pour vos bons plans, nous venons de tester le Bekseju Village suite à la lecture de votre article et après avoir vu l’émission Très bon.Bonne adresse et accueil très agréable mais les portions sont un peu justes ..Connaissez vous Chez Yong rue de la colonie ? je ne suis pas une spécialiste mais je trouve les plats originaux et avec un rapport qualité prix excellent ! j’aimerai avoir votre avis !
    Merci et bonne continuation

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bienvenue ZAC !

      Merci à vous pour votre message ! C’est vrai que l’on peut reprocher au Bekseju des portions un peu limitées surtout sur certains plats pas forcément donnés. Sinon, je ne suis jamais allé Chez Yong malheureusement. J’irai peut-être un de ces jours.

      Encore merci à vous et à bientôt 😉

  9. guoNo Gravatar says:

    très mauvaise expérience chez Yong 鼎鼎香 à son ouverture, j’avais demandé des 葱油饼 soit disant fait maison, mais cétait du surgelé de chez Kawai, j’ai demandé au serveur, il a avoué…

  10. GraceNo Gravatar says:

    Ca y est, j’y suis allée et j’ai adoré. C’est un restaurant comme on en a encore peu à Paris avec une cuisine très fine. Ce lieu mérite son succès. Merci pour cette découverte et au plaisir d’y aller ensemble.

  11. GuillaumeNo Gravatar says:

    Bonsoir,
    J’y suis allé la semaine passée avec une amie.
    Pour le coup nous n’avons pas été plus emballé que ça.

    Nous avons mangé (que des plats « recommandés » sur la carte et certains uniques pour tester) :

    – Lotus au riz gluant : au final .. ça a le goût de crème de marron. C’est déstabilisant, et un peu trop sucré pour commencer le repas. J’ai du finir le plat tout seul, sans grand plaisir.
    – Poids gourmands à la saucisse : très bon
    – Poulet au citron : très sucré. Trop sucré. Pas immangeable en soit mais j’en ai mangé des biens meilleurs.
    – Boeuf sur son lit de choucroute : sauce un peu trop sucrée encore. Mais ça reste tout de même bon ici. La viande est bien tendre et le choux cuit comme il faut.
    – Porc et aubergine épicés : un poil plus épicé qu’on ne le pensait. J’ai fini par retirer les bouts de piments rouge. 6 galettes c’était assez peu pour finir la viande. Mais c’était bon.

    – Desserts : de l’osmanthe, très bons, rien à dire

    – Service : Je ne mange pas souvent dans des restaurant chinois en France, mais j’aime bien tout avoir sur la table et picorer un peu partout. La tout est arrivé l’un après l’autre (on partageait tout) et c’était du coup assez linéaire. Dommage.

    Au final pas d’énorme déception, mais pour plus de 35 euros chacun, on s’attendait à mieux. Aucun plat ne nous a vraiment scotché. Et surtout l’abondance de sucre dans le début du repas nous a déçu.

    Ce n’était peut être pas le bon jour, ou tout simplement pas à nos goûts. Ça arrive 😉

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Cool que tu aies goûté à ce restaurant. Je n’ai malheureusement pas goûté tous les plats dont tu parles. Je n’ai pas eu ce souci lors de mes repas avec une trop grande présence de sucre. C’est vrai que j’aime plutôt ça donc peut-être que je suis passé au travers. Sinon, c’est clair ça fait juste les 6 galettes. A chaque fois, il m’en ont redonné sur demande sans me faire payer. Mais ils pourraient être plus généreux dès le début, ça ne colle pas avec la générosité du plat, tu as raison.

      Désolé pour cette expérience mitigée. De mémoire, c’est la première fois que tu as une réserve sur un resto dans l’un de tes commentaires donc je me dis qu’on reste quand même assez d’accord 😉

      à bientôt Guillaume et encore merci de tes retours ici ! C’est très enrichissant pour moi et pour les lecteurs du blog.

      • GuillaumeNo Gravatar says:

        Tu n’as surtout pas à t’excuser ! 😉
        En effet, on est souvent d’accord, et tant mieux, je vais souvent en confiance aux adresses que tu me fais découvrir et ça ne va pas s’arrêter. Il faut bien quelques exceptions de temps en temps. Ce n’est pas comme si j’avais passé une soirée atroce non plus.

        J’aime le sucré salé, mais là c’était trop déséquilibré pour moi.

  12. Pingback: Chinese Food Week du 1 au 7 Juin 2015 à Paris - Le Gastronome Parisien

  13. Pingback: På spaning i Paris – med turistglasögonen på – Woody Green PR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑