Paris 13ème L'Ourcine Paris

Published on octobre 10th, 2013 | by Le Gastronome Parisien

8

L’Ourcine est de retour, tout bon tout neuf

L’Ourcine n’est pas de ces restaurants qui succombent aux tendances et autres concepts actuellement en vogue dans la capitale. Installé depuis 2004 dans le plus en plus gourmand quartier des Gobelins, le Chef Sylvain Danière y propose une cuisine traditionnelle de bistrot suivant le fil des saisons. Après une longue période de fermeture, l’Ourcine a réouvert ses portes fin Juillet pour le bonheur des habitués et des amoureux de bons produits. A l’occasion d’un déjeuner improvisé, j’y ai tenté ma chance avec quelques collègues.

Premières Impressions :

L'Ourcine ParisJ’avais compris que le restaurant était fermé pour cause de travaux mais finalement pas grand chose n’a changé. La devanture rouge vif est bel et bien toujours d’actualité. A l’intérieur, on retrouve le comptoir en bois et la même disposition de salle mais l’endroit a été rendu plus chaleureux et plus cosy avec l’ajout d’une banquette et de bois aux murs. Évidemment le confort reste celui désuet d’un bistrot parisien mais on s’y sent véritablement bien. C’est aéré, lumineux, espacé et le niveau sonore est supportable même en cas d’affluence. Au fond de la salle, on aperçoit les cuisines à travers un vaisselier. Au service, une jeune équipe mixte est à la manœuvre. Les échanges sont un peu secs mais cordiaux, le travail est fait et c’est le principal.

La Carte :

L'Ourcine ParisPour faire son choix, on commence par se contorsionner et plisser les yeux pour déchiffrer ce qui est écrit sur les ardoises. Au premier coup d’œil‎ nous avons un peu de mal à comprendre le principe du menu et des « coups de cœur ». En effet, il y a d’abord un Menu affiché à 34 € avec le choix entre 5 entrées, 5 plats et 5 desserts. Les énoncés sont détaillés et les propositions plutôt appétissantes. Persillé de poule fermière pochée aux chanterelles, Moules de cordes de pleine mer ou encore Filet mignon de porc fermier à l’ail confit. A coté, le Chef propose une liste de plats coups de cœur avec des suppléments très dissuasifs pour un déjeuner pouvant faire porter l’addition jusqu’à 49 € ! Dommage, ce principe créé une vraie frustration et donne le sentiment de se rabattre sur le menu par dépit alors qu’il est déjà très bien comme ça. Quoiqu’il en soit, ici, les produits sont de qualité et l’on veut que ça se sache. Les moules sont de pleine mer, le porc est fermier, le saumon est d’Ecosse, le saint-nectaire est au lait cru et les champignons viennent des bois. Il n’y a pas un seul ingrédient dont on ne connait pas la provenance. Un excès de zèle qui pourrait presque être suspicieux mais heureusement pas à L’Ourcine !

Le Repas :

Ah j’oubliais de préciser que L’Ourcine présente une belle carte des vins, de qualité et accessible avec notamment une sélection enthousiasmante de Bourgogne. Pour les plus raisonnables, on appréciera de se voir proposer des bières de chez La Choulette ou de l’eau gazeuse corse Orezza.

L'Ourcine Paris

Les entrées choisis se révèlent bien exécutées. La promesse des beaux produits est incontestablement tenue. Les portions sont généreuses à l’image de ce Pressé d’échine de porc fermier, tomates confites et olives. On regrettera tout de même des assaisonnements un peu trop faiblards comme sur le Saumon d’Ecosse mariné à l’huile d’olive et des présentations manquant parfois de soin. En même temps, on est dans un bistrot…

L'Ourcine Paris

Dos de Cabillaud rôti à la plancha, vinaigrette tiède de lentilles vertes du Puy

L'Ourcine Paris

Filet mignon de porc fermier rôti à l’ail confit, polenta crémeuse

L'Ourcine Paris

Filet de Rascasse, barigoule de légumes au vin blanc

L'Ourcine Paris

Parmentier de cuisses de canette confite au jus truffé et foie gras

Les plats montrent bien tout le travail de cuisinier qui est réalisé par le Chef. Il confit, mitonne, déglace, tout est préparé dans les règles de l’art et fidèle aux traditions gastronomiques françaises. Naturellement, il ne faut pas s’attendre à de grosses surprises gustatives, on est ici en terrain connu. Le genre de plats que l’on peut trouver dans un repas dominical si tant est que l’hôte manie correctement les casseroles. Même si le plaisir est au rendez-vous et les cuissons parfaites, on aimerait des sauces un poil plus généreuses et goûteuses.

Malheureusement il n’y aura pas de desserts pour nous car le rythme du service rend compliqué de caser un repas complet le temps d’une pause déjeuner. Avec un menu finalement identique le midi et le soir, il ne fait aucun doute qu’une visite de L’Ourcine à l’heure du dîner est bien plus judicieuse.

Bilan :

Faut il y aller ? L’Ourcine reste avec le temps une bonne adresse. Une valeur sûre, presque un refuge où les produits et les traditions sont éternellement respectés. Vous y mangerez avec plaisir et gourmandise mais malheureusement sans grande surprise.

Avec qui ? Parfait pour emmener des amis étrangers de passage en France.

Y retourner ? Pourquoi pas le soir en osant quelques plats coups de cœur. Par contre pour le midi, je trouve le menu à 34 € trop cher et trop copieux.

La clientèle ? Des clients bien calmes. Pas mal de personnes seules.

C’est cher ? Avec un Menu unique à 34 € le soir et le midi, j’ai envie de dire que le rapport qualité / prix est correct. Seulement 34 € c’est trop pour le déjeuner surtout dans ce quartier. On aimerait, dans un bistrot, pouvoir ne prendre qu’un plat mais ici impossible. De même, le soir, le menu complet est imposé, tant pis pour les petits appétits…

Autres restaurants du genre : Bistro des gastronomes, Les Jalles, Bistro Volnay.

Informations :

L’Ourcine
92 Rue Broca – Paris 13ème
Métro : Les Gobelins
Tél. : 01 83 76 25 63
www.restaurant-lourcine.fr
Ouvert du Mardi au Samedi le midi et le soir.


Retrouvez l’Ourcine sur la Carte de mes Adresses à Paris.

L'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine ParisL'Ourcine Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



8 Responses to L’Ourcine est de retour, tout bon tout neuf

  1. aliceNo Gravatar says:

    (Gobelins s’écrit sans a !)
    Je suis du quartier et irai tester cet appétissant resto dès que l’occasion d’y emmener quelqu’un se présentera !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci Alice ! C’est corrigé 😉
      Tiens si tu es dans ce quartier je te recommande le Simone qui a ouvert cet été boulevard Arago ! A bientôt !

  2. tumegouttesNo Gravatar says:

    Très pointue votre impression-critiquante ou critique-impressioniste !
    Merci

  3. Pingback: Bistro des Gastronomes, le Chef Cédric Lefèvre toujours au top ! - Le Gastronome Parisien

  4. Pingback: Le Cette fait pourtant le plein dans le 14ème - Le Gastronome Parisien

  5. Pingback: Tous les Bib Gourmands 2014 en Île-de-France - Le Gastronome Parisien

  6. Pingback: Gastronomie bretonne en terrasse à l'Auberge du Roi Gradlon - Le Gastronome Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑