Paris 13ème The HotStuff Paris Pizza

Published on avril 30th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

8

The HotStuff, Pizzas revisitées pour gourmets

The Hotstuff est la nouvelle Pizzeria imaginée par Nicolas Castelet. Ce Chef, on commence à bien le connaitre. À l’initiative de l’Auberge du 15 ouverte en 2011, il se diversifie dernièrement en créant coup sur coup l’excellente Auberge du Roi Gradlon et The HotStuff toujours dans le même quartier des Gobelins. On ne peut qu’être admiratif de la démarche de ce Chef/Entrepreneur qui joue à contre-courant des tendances et n’hésite pas à prendre des risques. Investir dans un quartier résidentiel du 13ème arrondissement, ouvrir un restaurant de cuisine bourgeoise française et un autre de gastronomie bretonne, avouez qu’il fallait oser ! Même l’idée de The HotStuff est sacrément culottée. Alors que les parisiens ne semblent jurer que par les burgers et que bon nombre de restaurateurs s’arrachent les cheveux pour surmonter la crise, Nicolas Castelet nous sort de sa toque la Pizza de luxe préparée à la façon d’un cuisinier et facturée au dessus de ce qu’on a l’habitude de payer pour cette spécialité italienne.

Premières Impressions :

The HotStuff Paris PizzaDirection le Boulevard de Port Royal pour découvrir un établissement discret que j’ai d’ailleurs eu du mal à repérer en voiture. Le stationnement est vraiment pas évident dans le secteur. Personnellement ça ne me gène pas trop car je me gare n’importe comment mais j’ai quelques amis qui ont tourné un très long moment avant de récupérer leur pizza à emporter. Pas terrible. De l’extérieur, on découvre la cuisine ouverte où une jeune femme s’attelle à la préparation des pizzas avec transparence et minutie. Le lieu est agréable. Au rez-de-chaussée, un large comptoir où l’on peut venir déguster sa pizza pour un déjeuner rapide et, au sous-sol, un salon de particulier a été scrupuleusement reconstitué. Canapés, coussins, écran géant, console de jeux, … Tout y est pour manger sa pizza comme à la maison. Franchement c’est très bien vu d’autant plus que l’espace est privatisable pour l’organisation de soirées.

La Carte :

The HotStuff Paris PizzaOn oublie les Regina et autre Margarita italiennes, chez The HotStuff, on fait dans la Pizza de cuisinier français tendance terroir. En tout, seulement six propositions de pizza qui évoluent au fil des saisons. Pour que la transition s’opère en douceur, le Chef a imaginé quelques valeurs sûres comme la Cheesy Buffle (Mozza Buffala, Tomates, Olives, Riquette) ou encore la Queeny Queen (Jambon des Pyrénées, Crémeux au thym et origan, champignons de paris). Niveau prix, on est à 15 et 17 €. Certes, nous sommes au dessus de la norme mais cela reste a priori raisonnable si l’on tient compte de la qualité des produits vantés. Après, on monte en puissance avec des recettes de pizzas plus audacieuses où le concept de la pizza de cuisinier prend tout son sens. Au sommet, la HotStuff Star, Asperges vertes du Val de Loire, Morilles Brunes cuites doucement au Vin Jaune. Ça en jette ! Attention 35 € la pizza, morille oblige… Il y a quelques jours, la carte a changé et je salive déjà sur la Jambon de Bayonne, Ratatouille, Brebis Basque ou la pizza Lard payson fermier, petits pois à la laitue, œuf de poule bio, chips de jeunes carottes et crémeux d’oignons. Dernier point notable, la présence d’une longue liste de Champagne. La place est faite aux classiques mais les prix sont contenus et débutent à 59 € avec un Mumm Cordon Rouge Brut.

Le Repas :

Depuis l’ouverture, je suis allé trois fois chez The Hotstuff et goûté à la quasi totalité de la précédente carte. Ça vous donne déjà une idée de ce que j’ai pensé de cette adresse 😉 Rentrons dans le vif du sujet !

The HotStuff Paris Pizza

Les pizzas sont de taille relativement modestes mais la pâte est épaisse. Celle-ci vient d’ailleurs de la Boulangerie Les Pains d’Alexis. Déjà fournisseur de pains pour les autres restaurants de Nicolas Castelet, le boulanger Alexis Anton propose une pâte très intéressante, bien poussée et révélant de puissants arômes.

The HotStuff Paris Pizza

En image, la Cheesy Buffle. Même sur cette recette classique, on sent la main du Chef avec une sauce tomate bien relevée et une Mozzarella de qualité. Dans les pizzas conventionnelles, ma préférence va tout de même à la Queeny Queen où le crémeux de thym et origan amène plein de gourmandise.

The HotStuff Paris Pizza

Pour la suite, la Mythie Farmer (14 €), Lard paysan fermier, Embeurrée de chou vert au romarin, œuf de poule bio et Chips de jaunes carottes. Pas de doute, il y a de l’engagement et de l’audace. C’est très bien cuisiné et ça glisse tout seul sur une pâte à pizza. Il n’y a que le trop plein de chou qui me gène. Je ne dois pas être le seul à l’avoir fait remarquer car depuis la recette a changé au profit d’une Spring Pizz un peu plus légère.

Malheureusement, je n’ai pas de photo de ma préféré, la HotStuff Star aux Asperges vertes et Morilles. Même à 35 €, la pilule est plutôt bien passée car la pizza est particulièrement copieuse. La recette est brillante et je me délecte des morilles cuites dans du Vin jaune du Jura.

The HotStuff Paris Pizza

The HotStuff Paris Pizza

En guise de desserts, la maison ne propose que des Kosmiks. Ces verrines sucrées du pâtissier Christophe Michalak sont livrées tous les jours et comme au Take Away du Faubourg Poissonnière, les recettes changent régulièrement. J’avoue avoir eu de très belles surprises gustatives avec ces Kosmiks comme avec celle à la Mangue et Jasmin. En revanche, plusieurs étaient très décevantes surtout quand le pâtissier star tire sur l’amertume. Autre hic, le prix. Il passe de 6,50 € chez Michalak à 9 € chez The HotStuff. Je ne sais pas qui des deux abuse sur sa marge mais on en arrive à des desserts chers de qualités inégales.

Bilan :

Faut il y aller ? Le jeu en vaut la chandelle. De belles pizzas bien cuisinées, des recettes élaborées au gré des saisons, des prix encore raisonnables, The HotStuff est à la fois une alternative pertinente face aux pizzerias traditionnelles mais aussi une façon de se faire plaisir autrement.

Avec qui ? Une footeuse.

Y retourner ? Une dure journée de boulot et il n’en faut parfois pas plus pour y faire un crochet…

La clientèle ? Je n’ai pas croisé grand monde pour le moment.

C’est cher ? Les pizzas démarrent à 14 € et flambent jusqu’à 35 €. Le midi, il existe une formule à 14 € avec une petit pizza, une boisson et un dessert.

The Hotstuff
47 Boulevard de Port Royal – Paris 13ème
Métro : Les Gobelins
Tél. : 01 43 31 30 13
www.thehotstuff.fr
Ouvert du Mardi au Samedi de 11h30 à 14h30 et de 19h à 22h30 (23h les Vendredi et Samedi). Ouvert le Dimanche soir également.


Retrouvez The HotStuff sur la Carte de mes Adresses à Paris.

The HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris PizzaThe HotStuff Paris Pizza





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



8 Responses to The HotStuff, Pizzas revisitées pour gourmets

  1. Merci pour l’adresse ! Juste à côté de mon boulot. Je vais essayer de prendre à emporter un de ces soirs, du coup !

  2. Pingback: Gastronomie bretonne en terrasse à l'Auberge du Roi Gradlon - Le Gastronome Parisien

  3. FranckNo Gravatar says:

    J’ai contacté The HotStuff pour une commande particulière alors qu’ils venaient juste de reprendre après les vacances d’août. Avec écoute et attention j’ai été pris en main de façon remarquable puis satisfait au-delà de ce que je pouvais espérer.

    Excellente pizzas qui effectivement vous changeront de toutes les autres vite expédiées. Que de bons produits, une façon de faire qui fait plaisir à voir et un endroit qui mérite d’y retourner. C’est bien mon intention.

    Je vous conseille The HotStuff et vous confirme que l’on y passe un excellent moment autour d’une bonne table. Encouragez cette équipe méritante et que l’on a envie de revoir : allez-y, vous ne serez pas décus.

    Franck

  4. valeroNo Gravatar says:

    L’endroit est luxeux, plein de lumière. L’accueil du personnel n’est pas très chaleureux malheureusement.
    J’ai pris une pizza Euskadi Mountains. Oui les ingrédients sont bon mais alors la pate elle nest pas terrible et surtout mal cuite… Déçu

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Il est vrai que la critique sur la pâte revient régulièrement. C’est une pâte faite par un boulanger pour une pizza qui se veut boulangère et non dans un style italien. C’est un parti pris qui peut effectivement décevoir.

  5. J’avais essayé il y a déjà un bout de temps. Bonnes garnitures, y a rien à dire. Mais en effet, la pâte n’est pas dingue. A l’époque, j’avais pu acheter des kosmik. Mais à savoir: ils ont arrêté d’en vendre depuis plusieurs mois déjà (ceci dit, vu le prix que c’était et vu à quoi ressemblaient les kosmiks que j’ai achetés l’été dernier au take away (rien à voir avec tes photos, Alexandre)…j’avais ça aurait pu marcher à 9€).

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Hello !

      Merci de ton retour sur ce resto. C’est vrai que j’y allais pas mal à un moment mais ça fait un bail que je n’y ai pas mis les pieds. Mais j’avais eu le temps de voir qu’ils avaient abandonné les Kosmiks. A la place, je me souviens y avoir mangé un dessert pas désagréable à base de mangue et de perles de sago. Ils ont bien fait de laisser tomber ce truc. Avec ses 3 restos dans le même quartier, le patron a je pense de quoi préparer lui même quelques desserts bien sentis. Ca m’a donné envie d’une petite pizza tout ça…

      Bonne journée Josie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑