Paris 14ème Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Published on décembre 9th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

12

Au Petit Grain de Sel 麦香园, le Baozi de Tianjin à l’honneur

Au Petit Grain de Sel 麦香园 ParisVoilà une nouvelle adresse qui a tout de suite suscité mon intérêt et attisé ma gourmandise. Ouvert depuis à peine deux mois dans le 14ème arrondissement, Au Petit Grain de Sel 麦香园 se présente comme un restaurant franco-chinois spécialisé notamment dans les Baozi 包子, les délicieuses brioches farcies chinoises. À l’image de la cuisine, l’équipe est mixte mais le Chef est d’origine chinoise et a été pendant plusieurs années au service des dignitaires de l’ambassade de Chine en France. Alors que la brioche chinoise fait parler d’elle à Paris notamment après l’ouverture de la tapageuse boutique Yam’Tcha, Au Petit Grain de Sel se positionne sur le registre de l’authenticité et nous rappelle qu’avant d’être un phénomène de mode et une source d’inspiration décomplexée pour les Chefs occidentaux à travers le monde, ces Baozi sont d’abord une spécialité populaire héritière de traditions culinaires émanant de l’ensemble des régions de Chine.

Premières Impressions :

Au Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu milieu de l’avenue du Maine, Au Petit Grain de Sel ne fait pas dans la discrétion. Impossible de manquer le restaurant ! La devanture est criarde et placarde en grosses lettres les spécialités des lieux. On comprend qu’ici le Fait Maison est la règle. Le concept franco-chinois se dessine avec la mise en avant de pâtisseries françaises, des fameux Baozi et de thés chinois. J’apprends également qu’à partir de 17h, ils cuisinent et vendent en extérieur des crêpes chinoises pour un prix dérisoire : entre 1.50 et 2.50 € en fonction de la garniture. Une excellente manière d’appâter le chaland et de faire connaître le restaurant. La décoration intérieure manque de personnalité et de charme mais l’endroit demeure confortable. Il est possible de venir seul au comptoir comme entre amis sur la table ronde de l’étage. Je ne l’ai pas vu mais il existe également une salle de karaoké au sous-sol pour une Baozi Party des plus originales. Le service est encore un poil hésitant mais il est parfaitement efficace et pédagogue.

La Carte :

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Une fois n’est pas coutume, la carte est relativement restreinte. Les Baozi (1 € l’unité seulement) sont déclinés avec 4 farces différentes : Trois délices, porc traditionnel, porc laqué et légumes. De même pour les crêpes chinoises disponibles natures, aux légumes, au porc ou au bœuf. À côté de ces classiques pâtisseries chinoises, on trouve une liste de plats sans prétention mais intéressants. Je pense à la Salade aux Oreilles de Judas (3 €), au Porc braisé au pot d’argile (14 €), aux Gambas à la vapeur (15 €) ou encore à la Palette de porc grillée (9 €). Les plats sont certes rustiques mais leur nombre limité laisse à penser qu’un soin particulier est apporté à leur réalisation. À ce stade, je me demande tout de même toujours où est l’inspiration française. Eh bien, elle pointe le bout de son nez à la page des dessertsÉclair à la Noix de coco (2.60 €), Tartelette Pomme Cannelle (2.20 €) ou Mille-feuille à la vanille (2.60 €) font ainsi partie des suggestions sucrées du jour. Cette curiosité n’est pas sans rappeler l’initiative de la patronne de l’excellent Raviolis Chinois. Même si nous ne sommes sans doute pas au sommet de la pâtisserie, cette démarche illustre bien le fait que beaucoup des nouveaux restaurants de cuisine chinoise ont parfaitement compris la nécessité d’aller aujourd’hui sur le tout fait-maison quitte à casser les codes habituels du métier.

Le Repas :

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Dans le cadre de la compétitive formule à 9.50 €, il est servi en entrée une Salade de Bœuf mariné. Si l’on met de côté les tomates hors saison, cette salade est honorable. Son intérêt réside dans la vinaigrette sucrée et la générosité de la portion. Rien de bien compliqué ni de transcendant mais ça se mange.

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

En complément de mon menu, je me suis permis de commander une de leurs crêpes chinoises maison. Ce qui est appelé crêpe est plus précisément une galette fourrée 馅饼 xiàn bǐng, un des grands classiques de la cuisine de rue en Chine. Contrairement à sa cousine taïwanaise la Brioche au Poivre 胡椒饼 hú jiāo bǐng, cette Galette fourrée au Bœuf 牛肉馅饼 niú ròu xiàn bǐng est simplement grillée sur les deux faces ce qui lui donne une couleur dorée très appétissante. L’empereur Xuan Zong, fin gourmet à ses heures, vantait d’ailleurs sa ressemblance avec la lune.

Toujours est-il que cette Galette de chez Au Petit Grain de Sel me convient parfaitement. Elle est d’une grande taille, la pâte est croustillante, fine et le Chef n’est pas tombé dans le piège de l’excès de pâte à l’endroit de la jointure. La garniture a en plus beaucoup de goût. Le bœuf est fondant et le chou, l’oignon et sans doute le poivre amènent du panache à l’ensemble. Dommage que ce ne soit pas sur ma route car sinon je passais en manger une tous les jours !

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Venons-en aux Baozi, la spécialité de la maison ! Attention car ce ne sont pas n’importe quel Baozi. Il s’agit de Baozi de Tianjin 天津包子 tiān jīn bāo zǐ régulièrement présentés comme les plus célèbres de toute la Chine.

Leur réputation tient à celle de l’incontournable pâtisserie Goubuli 狗不理. Fondée en 1858, cette pâtisserie est connue à travers toute la Chine et bien au-delà. Devenue un géant chinois de l’agro-alimentaire, Goubuli 狗不理 s’exporte depuis plusieurs années partout dans le monde. La marque a même un nom anglais Go Believe qui fait écho à la prononciation chinoise. À l’origine, seulement une modeste échoppe de Tianjin qui proposait des brioches se distinguant par leur taille, le soin du pliage et la richesse des saveurs. Le succès fût immédiat et alimenté par des personnalités de haut rang de l’époque qui ne juraient que par elles. Pour l’anecdote, Goubuli 狗不理 signifie le chien ne prête pas attention. La légende raconte que le patron était affublé du surnom affectueux de Petit chien et qu’incapable de gérer l’afflux de clients il ne prêtait pas suffisamment attention à ces derniers.

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Et nos Brioches de Tianjin parisiennes que valent-elles ? D’abord, on apprécie leur petite taille. Deux ou trois bouchées suffisent pour en venir à bout. Le pliage manque de régularité et la pâte de blancheur mais elles sont adorables et bien joufflues. À la dégustation, leur caractère agreste se confirme. La pâte est bien levée mais elle reste dense et roborative. Les farces sont convenablement travaillées notamment la 3 délices et celle aux légumes. La brioche au porc traditionnel est simple mais très efficace. Celle au porc laqué est, à mon sens, la moins aboutie car elle manque de notes sucrées et ne tient pas la comparaison face à un Caa Siu Baau 叉燒包 cantonais. Globalement, j’ai beaucoup apprécié. À ce tarif pour du fait-maison, il n’y a rien à redire.

Au Petit Grain de Sel 麦香园 Paris

Impossible de partir sans un dessert franco-chinois. Je mise sans hésiter sur l’Éclair à la Noix de coco. Je ne suis pas certain que cet éclair passe le contrôle qualité de Christophe Adam… Pour autant, il y a une pâte à choux acceptable mais un chouïa bronzée, un glaçage irrégulier mais pas trop sucrée et une crème sacrément costaude mais qui ne lésine pas sur la noix de coco. Ça le fait !

Bilan :

Faut il y aller ? Un restaurant de Baozi authentiques et faits maison accessible à partir d’à peine 10 €, je dis oui. Je suis très content qu’un tel restaurant existe maintenant à Paris.

Avec qui ? À plusieurs ou pour un repas sur le pouce. Je garde aussi sous le coude l’idée de la Baozi Party entre amis autour d’un karaoke.

Y retourner ? Certainement. Je commanderai la prochaine fois davantage des délicieuses crêpes chinoises. Certains plats me tentent aussi.

La clientèle ? J’étais de mémoire le seul lors de mon passage. Le restaurant est tout de même éloigné des bastions chinois à Paris. Il vise sans doute davantage une clientèle de quartier.

C’est cher ? Formule à 9.50 € au déjeuner pour salade, 5 Baozi et un dessert, nickel. À seulement, 1 € le Baozi, il est possible d’être pleinement rassasié pour une somme modique. En revanche, les tarifs de certains plats sont relativement élevés. Il faudra que je revienne pour savoir si cela les vaut.

Informations :

Au Petit Grain de Sel 麦香园
164 avenue du Maine – Paris 14ème
Métro : Pernety – Mouton-Duvernet
Tél. : 07 82 89 57 71
www.graindesel-restaurant.com


Retrouvez Au Petit Grain de Sel sur la Carte de mes Adresses à Paris.

Au Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 ParisAu Petit Grain de Sel 麦香园 Paris





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



12 Responses to Au Petit Grain de Sel 麦香园, le Baozi de Tianjin à l’honneur

  1. Pingback: Au Petit Grain de Sel 麦香园,...

  2. AliceNo Gravatar says:

    Ils ont pas l’air mal du tout ces petits bao. On a récemment essayé ceux de chez Yam’Tcha et on a été plutôt décus (on n’est pas des spécialistes néanmoins 😉 ). Donc, la prochaine fois, on ira se faire une idée au Grain de Sel, merci pour la bonne adresse !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Je te rejoins, j’ai aussi été déçu par les bao du Yam’Tcha à cause de la cuisson, l’humidité de la pâte, des garnitures relativement plates en termes de goût et pas grand chose dans tout ça qui appelle au voyage. Après celles de ce petit restaurant sont naturellement moins ambitieuses (4 fois moins chers) mais c’est efficace, gourmand et bien fait. Pour votre visite, n’oubliez pas les crêpes car c’est quand même ce que j’ai trouvé de meilleur 😉

  3. CarmenNo Gravatar says:

    Bonjour Alexandre,

    Merci pour cette nouvelle adresse baomaniaque à se mettre sous la dent. Habituées aux bao des traiteurs, il est dur de trouver la bonne pioche entre nouveaux spots qui le revisitent et les traiteurs aux baozi chimiques. Question tradi, quel semblerait être le meilleur baozi de Paris pour vous ?

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Bonjour Carmen et Bienvenue à toi !

      Malheureusement peu de restos font des Baozi à PAris. On trouve beaucoup à Paris de Brioches au Porc laqué (Caa Siu Baau) cantonais et des Banh Bao vietnamien qui viennent en effet souvent du congélateur de chez Tang Frères ou de grossistes d’île de france. Certains restos les font quand même eux mêmes comme le Chinatown Olympiades aux dernières nouvelles. Par contre, s’agissant de Baozi, le choix est très très limité. Je connais peu de resto qui en font des traditionnels. Il y a le resto Best Tofu, Boulevard de la Villette qui en fait des pas mal de temps en temps ou le restaurant Wen Zhou dans le 20ème. A part ça, je n’ai pas trop d’autres adresses en plus du Petit Grain de Sel. Dans tous les cas, ce n’est pas des Baozi extraordinaires non plus mais pour Paris c’est bien.

      Si un jour tu tombes sur d’autres bons Baozi à Paris, fais moi signe 😉

      • Jérémie DuboisNo Gravatar says:

        Personnellement, après avoir testé « Au petit grain de sel » aujourd’hui, j’ai été un peu déçu. Les baozis étaient pas mal, mais j’ai mangé tellement meilleur ailleurs dans Paris… Je n’ai pas encore essayé « Yam’Tcha » vu le prix élevé et le nombre de personne déçues.
        Mais effectivement, ceux de « Best Tofu » restent de loin les meilleurs pour moi. Il y a une autre adresse qui très connue (et que ma sœur préfère niveau baozis, c’est aussi une référence pour pas mal d’amis chinois), c’est à « Chez Shen » (39 rue au Maire, 75003 Paris) qui est une cantine chinoise très sympathique avec des plats à prix vraiment très bas.
        Comparés donc à ces deux adresses là, j’ai trouvé ceux de « Au petit grain de sel » très en dessous, malgré toutes les bonnes critiques que j’ai pu lire là-dessus. Autant je me questionne souvent sur la pâte bien moelleuse des baozis que je rêve de pouvoir reproduire, celle des baozis de « Au petit grain de sel » qui me semble plus simple (bien que leur forme très belle) correspond à celle que je peux faire chez moi.

        • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

          Bonjour Jérémie,

          Je peux comprendre votre déception si vous y êtes allés avec l’idée de comparer leurs Baozi de Tianjin avec les Baozi de Chez Shen ou Best Tofu. Ce n’est pas le même style ni le même type de pâte. Ce que je mets en évidence avec ce restaurant Au Petit Grain de Sel, c’est que c’est, à ma connaissance, le premier et unique resto à Paris à avoir proposé une autre forme de Baozi traditionnel. Jusque là tous les Baozi parisiens étaient identiques et à 90 % au porc si ce n’est pas 100%. C’est une initiative que je trouve très louable et qui méritait à mon sens d’être encouragée par un article. J’écris certains articles sur la forme de « tests de restaurants » mais j’écris en premier lieu sur un resto quand je trouve qu’il y a quelque chose à dire, quelque chose d’atypique et qu’on lit peu de choses à son sujet ailleurs. Après je partage les nombreuses imperfections. Elles sont d’ailleurs présentes dans l’article à tel point que j’ai largement préféré leurs crêpes au bœuf. Mais la diversité des farces, le souci du pliage certes encore imparfait et les prix raisonnables font que ces Baozi me semblent tout de même intéressants.

          En tout cas, merci bcp pour votre commentaire éclairé. Au plaisir d’échanger de nouveau.

          Alexandre.

  4. Pingback: La Mode des Bao à Paris, pour le meilleur et pour le pire #1 - Le Gastronome Parisien

  5. KezakoNo Gravatar says:

    Je suis passée plusieurs fois devant, mais sans jamais oser m’y aventurer (le fait-maison donnait envie, mais c’est la devanture qui a dû jouer…).
    Merci pour cette nouvelle adresse, c’est noté, et sera sans doute testé ! 😉

  6. dragon8207No Gravatar says:

    J’irai surement tester ce resto sous peu. pas plus tard que hier je suis passé chez Yam’Tcha; Effectivement j’ai été également déçu. Autant la pâte n’est pas rédhibitoire, mais les farces salées ne m’ont pas convaincu, loin de là. Et cher pour ce que c’est. 3 à 5 euros le bao, c’est limite. Du coup, au petit grain de sel, me voilà, j’arriveeeee

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Hello Dragon8207 !

      J’espère que ça vous plaira malgré les quelques bémols énoncés dans l’article. Comme partagé avec Jérémie dans un autre commentaire, l’intérêt du restaurant Au petit Grain sel tient plus à l’initiative atypique et au souci de proposer une autre forme de Baozi à Paris qu’aux qualités intrinsèques de ces brioches qui sont encore imparfaites. J’ai d’ailleurs largement préféré leurs crêpes au bœuf. J’espère que votre visite sera plaisante. J’espère que vous partagerez vos impressions. à bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑