Coup de ♥ La Bourgogne Maisons Alfort

Published on février 6th, 2014 | by Le Gastronome Parisien

6

La Bourgogne à Maisons-Alfort

Le restaurant La Bourgogne est une véritable institution dans le Val-de-Marne. Depuis une petite décennie, Sophie et Stéphane Chevereau se sont constitués une clientèle fidèle qui apprécie aussi bien la qualité de la cuisine que le chaleur de l’accueil. Une nouvelle fois distingué par un Bib Gourmand Michelin, La Bourgogne est plus que jamais une valeur sûre de la région parisienne dont on aurait tord de se priver.

Premières Impressions :

La Bourgogne Maisons AlfortÀ chaque fois que je reviens d’un long séjour à Hong Kong, je suis atteint de ce qu’on pourrait qualifier de dépression gastro-parisienne. Plus envie de payer des fortunes pour 3 légumes jetés dans l’assiette par un barbu sorti d’école de commerce, de manger dans une cage à lapins assourdissante, de supporter les humeurs de mannequins ratés reconvertis en serveurs, de me faire virer quand la cavalerie du 2ème service débarque, bref, plus envie de jouer à la roulette russe au grand casino de la restauration parisienne…

Comme une telle situation ne pourrait perdurer trop longtemps, je tente de peaufiner un protocole de soins efficace. Pour débuter ma lente convalescence, j’ai opté cette année pour l’option banlieue. Direction Maisons-Alfort dans le Val-De-Marne bien convaincu d’y trouver le réconfort dont j’avais besoin. Depuis la rénovation, le restaurant La Bourgogne a vraiment très belle allure. L’ancienne façade vieillotte à colombages a laissé place à une devanture chic, dans l’air du temps, semblable à celle d’un Bistro des Gastronomes ou d’un Bistro Volnay. À l’intérieur, la décoration est moderne, féminine, agréable et sans extravagance. On apprécie particulièrement l’espace entre les tables et la juste luminosité. L’accueil, lui, est charmant, impliqué et attentif. Un service à l’ancienne et respectueux du client dont on aimerait qu’il redevienne un jour à la mode dans la capitale…

La Carte :

La Bourgogne Maisons Alfort La carte du Chef Stéphane Chevereau évolue au gré des saisons. Pour chacune d’entre elles, il élabore avec intelligence de nouvelles recettes originales. Complétées par quelques valeurs sûres, la carte affiche une petite dizaine d’entrées et autant de plats. Pour cet hiver, Tourteau et gelée de Pomme verte, Homard sauce satay aux cacahuètes, carottes et endives aux clémentines, Ris de veau et pain d’épices, déglacé au noilly prat et agostura, risotto d’endives et potimarron font partie des réjouissances. Saison de la truffe oblige, plusieurs plats se voient déclinés avec le précieux tubercule. Filet de bœuf rossini et sauce à la truffe, Foie de veau et purée à la truffe, Pomme vapeur, jaune d’œuf confit à 64°C, Lonzo et truffe noire, j’en passe et des meilleurs. Même à la carte, les prix sont raisonnables surtout quand on voit la qualité des produits et la générosité des assiettes. Comptez en moyenne 60 € si vous arrivez à atteindre le dessert. En complément, il existe différents menus plutôt bien pensés à commencer par un menu Saveurs à 34 € servi midi et soir qui a visiblement su convaincre les inspecteurs du Michelin. En ce qui nous concerne, nous avons fait le choix du menu Plaisir à 49 € balisant le dîner de l’apéritif jusqu’au café.

Le Repas :

La Bourgogne Maisons Alfort

Le dîner débute avec quelques mises en bouche. Canapés divers, Cocktails Champagne Litchi Framboises et Verrines de Royale de Foie gras et réduction de Sangria pour tout le monde. Rafraîchissant, gourmand, sucré, sympa !

La Bourgogne Maisons Alfort

Dôme de Saint-Jacques au citron caviar et œufs de truite, fromage frais au tartare d’algues

La Bourgogne Maisons Alfort

Velouté de volaille émulsionné au foie gras, champignons et châtaignes

La Bourgogne Maisons Alfort

Corolle d’endives rouges et jaunes, zeste d’orange, sablé au parmesan et crème de roquefort

L’avantage de venir en groupe au restaurant, c’est de pouvoir avoir un plus vaste aperçu des qualités du Chef en coulisses. Avec ces trois entrées, ce dernier nous fait déjà la preuve de sa générosité et de ses talents de cuisinier. Tout est dressé avec soin, il y a du travail dans les assiettes et les goûts sont nets et identifiables. On apprécie le jeux de textures qu’apportent le sablé de parmesan et les châtaignes râpées. Le crémeux du roquefort et du tartare de fromage frais est tout de suite contrebalancé par des touches d’acidité. Le velouté est gourmand à souhait. C’est beau, c’est bon, c’est parfait !

La Bourgogne Maisons Alfort

Morceaux de homard au satay et cachuètes, julienne de carottes et endives aux clémentines

La Bourgogne Maisons Alfort

Rognons rôtis cuit rosé sauce liégeoise, gratin de pâte zita crémée et copeaux de parmesan

Mêmes sentiments sur ces deux plats de résistance. On retrouve les mêmes marqueurs mis en valeur ici par des cuissons du homard et des rognons totalement maîtrisées. La combinaison acide-amer des endives aux clémentines fonctionne forcément, le gratin de pâtes est jouissif et la sauce liégeoise relève à merveille le rognon. Certes, il n’y a pas de grande surprise au niveau des goûts mais on prend beaucoup de plaisir à déguster ces très belles réalisations.

La Bourgogne Maisons Alfort

Sphère Chocolat noir, Framboises, Chantilly cacao, éclats de noisette et chocolat chaud

La Bourgogne Maisons Alfort

Soufflé au Grand Marnier

La Bourgogne Maisons Alfort

Ganache chocolat, glace noisette, Tuile aux noisettes grillées et sauce caramel crémé

À l’exercice piégeux des desserts, le Chef s’en sort plutôt bien grâce des propositions élaborées mais maîtrisables pour un non-pâtissier. Le cérémonial de la sphère en chocolat qui fond au contact du chocolat chaud fait toujours son petit effet pendant que le Soufflé au Grand Marnier met tout le monde d’accord. Si je devais chipoter, je dirais que le Chef pêche par excès de générosité. Les portions de ces desserts sont tellement gargantuesques que l’overdose de glace noisette ou de chocolat noir n’est pas bien loin. Je ne suis tellement pas habitué à ne plus finir mes assiettes que j’en arrive à en faire un point négatif… Je crois simplement que je perds la boule 🙂

Nous terminons la soirée à discuter avec la maîtresse des lieux Mme Sophie Chevereau. Elle passe en effet à toutes les tables recueillir, sourire aux lèvres, les impressions sincères des clients. Tout l’inverse du serveur qui vous demande si ça vous a plu et qui déguerpit aussitôt sans écouter la réponse… Comble du charme suranné du service à la française, les dames repartent de La Bourgogne avec une jolie rose. Les pourfendeurs de la théorie du genre en seront ravis…

Bilan :

Faut il y aller ? Je ne vais pas faire de détours, La Bourgogne à Maisons-Alfort, je valide !

Avec qui ? À deux ou en famille. Le midi, c’est une bonne adresse pour un repas d’affaires en dehors de la capitale.

Y retourner ? J’y retournerai certainement à l’occasion pour un dîner en amoureux voir à mon prochain retour de HK 😉

La clientèle ? Essentiellement des habitués de la région.

C’est cher ? 60 € à la carte, Menu à 34 € servi midi et soir, non ce n’est pas cher pour un aussi bon moment gourmand.

Et les toilettes ? Particulièrement élégants, spacieux et propres.

Informations :

La Bourgogne
164 Rue Jean Jaurès – 94700 Maisons-Alfort
RER : Maisons-Alfort
Tél. : 01 43 75 12 75
restaurant-labourgogne.com
Ouvert du lundi au vendredi au déjeuner et au dîner et le samedi uniquement au dîner.


Retrouvez La Bourgogne sur la Carte de mes Adresses à Paris.

La Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons AlfortLa Bourgogne Maisons Alfort





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : , , , , , , , , ,


À Propos

Je suis passionné de cuisine, j’adore aller au restaurant, j’aime découvrir Paris, j’aime voyager, goûter de nouvelles cuisines, j’adore Hong Kong, je suis fou de cuisine chinoise … Comme j’ai souvent mon appareil photo avec moi, je fais un blog de tout ça !



6 Responses to La Bourgogne à Maisons-Alfort

  1. GraceNo Gravatar says:

    Un billet très gourmand qui donne très envie d’y aller. La banlieue parisienne a beaucoup de trésors qui méritent le détour !

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci Grace 🙂 Absolument, il y a plein de bons restaurants en banlieue et pas assez de monde pour nous en vanter les mérites !

  2. J’habite à deux pas de Maisons Alfort et tu viens de me convaincre d’y aller. A tester très vite en amoureux … Merci pour cette belle adresse et ces photos qui mettent l’eau à la bouche !
    Bon retour parmi nous chez les Frogs 🙂

    • Le Gastronome ParisienNo Gravatar says:

      Merci Sophie Sparkling 😉

      J’espère que ça te plaira également et je compte sur toi pour venir en rendre compte ici 🙂 Très bon Week-end !

  3. magaliNo Gravatar says:

    Alors j’ai adoré le paragraphe « retour de Hong-Kong » et redécouverte de la vie parisienne ! et je me damnerais pour les rognons !

  4. Ta critique donne vraiment envie d’aller dîner la bas. Par ailleurs la première partie de ton article me fait réagir. Je reviens de Floride ou je suis à chaque fois stupéfaite par la rapidité ( hyper) du service. On a même pas déposé les couverts qu’on te les enleve. Je ne te dis même pas que ce n’est pas une destination « gastronomique ». Sans critiquer outre mesure le déjeuner moyen est très moyen et très basique :-)Et je pensais naïvement qu’en France on accorde plus de temps au client. Mais visiblement ce doit être un caractéristique des villes touristiques ou le client est secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑