Tout savoir sur la noix

Noix de Grenoble et du Périgord

La noix, qu’est ce que c’est ?

La noix est un fruit à coque issue du noyer, arbre de la famille botanique des juglandacées. Produit reconnue pour ses bienfaits nutritionnels, ce fruit doux et légèrement amer est un véritable allié santé. Il faut savoir avant tout que la noix ne se présente pas directement avec sa coquille dorée, comme nous pouvons le voir sur nos étales. Enveloppée par le brou, nom donné à cet écorce qui recouvre la coquille, la coque mesure généralement entre 4 et 5 cm de longueur pour une largeur de 3 à 4 cm. Une fois extraite du brou et broyée à l’aide d’un casse-noix, la coquille révèle deux cerneaux, nom que l’on donne au fruit que nous mangeons. Quant au brou, il est souvent utilisé dans la teinture du bois.


Découvrez son Histoire

Les noix ont une riche histoire qui remonte à des milliers d’années. Elles font parties des denrées alimentaires les plus anciennes connu à ce jour, datant de 7000 avant J.-C. Les historiens estiment qu’elles proviennent de l’ancien empire Perse, où elles étaient réservées à la royauté. Ces fruits à coque faisaient l’objet d’un commerce le long de la route de la soie entre l’Asie et le Moyen-Orient. Les caravanes transportaient ainsi ces denrées vers toute l’Europe et même jusqu’au nouveau monde avec l’essor du commerce maritime. C’est pourquoi nous les retrouvons aujourd’hui dans le monde entier.

Fruit de tous les désirs

Au XIII ème siècle, l’huile de noix est aussi précieux que l’or et a fait la fortune de nombreux territoires. Utilisée dans la peinture pour lier les pigments de couleur ou en tant que combustible pour éclairer les cathédrales ou monuments importants, ce fruit est alors à l’apogée de son rayonnement.

De nos jours, ce fruit est principalement cultivée dans le Dauphiné (Isère) et le Périgord (Dordogne). Nous retrouvons la fameuse noix de Grenoble et la noix du Périgord, tous deux bénéficiant de l’Appellation d’Origine Contrîlée (AOC). Même si le Périgord est considéré comme le berceau de la nuciculture française, le produit du terroir n’est certifiée qu’en 2002, contrairement à celle de Grenoble qui a été le premier fruit à coque mondial a bénéficier de cette appellation.

L’anecdote à connaître

La légende veut qu’il soit dangereux de s’assoupir sous un noyer. L’arbre rejetterait en effet une substance toxique pour lutter contre les autres végétaux, substance qui provoquerait des maux de tête. Intox ou fait avéré, il est préférable d’éviter de faire la sieste sous un noyer…


Explorez ses formes

La noix peut se présenter sous différentes formes. Elle est souvent commercialisée entière ou décortiquée mais présente toujours les mêmes qualités gustatives.

La noix-coque

Nous distinguons deux types de noix-coque. Fraîche ou sèche. Seul le procédé de fabrication diffère.

Noix fraîche sous forme de coque juste après la récolte

La noix fraîche

Elle est récoltée à maturité à partir de mi-septembre (selon les variétés), une fois tombée du noyer et fissurée en laissant entrevoir le fruit à coque. Une fois ramassé, les producteurs de noix leur ôtent le brou et les vendent comme tel sans aucune transformation. Riche en eau et nutriments, la noix fraîche ne se conserve pas longtemps et doit être consommée assez rapidement.

Noix-coque séchée

La noix séchée

Aussitôt lavée puis séchée après la récolte, la noix séchée se conserve toute l’année, à condition de ne pas l’exposer à la lumière et de la stocker dans un endroit sec et frais. Le séchage à l’air chaud permet de réduire la teneur en eau du fruit et de lui garantir un taux d’humidité minimal de l’ordre des 12 %. C’est sous cette forme que vous la retrouvez chez votre commerçant, prête à être dégustée.

Le cerneau de noix

Tout le monde n’est pas disposé à casser ses propres noix et en extraire les cerneaux. Cela prend du temps et nous avons parfois besoin d’une grande quantité de fruits décortiquées sans pour autant passer l’après-midi dessus. C’est le cas par exemple des pâtissiers qui ont besoin de produits prêts à l’emploi. Afin de répondre à ce besoin, une partie des noix séchées est directement broyée pour en extraire les cerneaux qui seront ensuite vendus à des grossistes et magasins. Certains domaines vous les vendent directement à la propriété, il faut cependant avoir la chance de séjourner à côté des lieux de production.

Cerneaux en vrac

Décelez ses variétés

Comme tous fruits et légumes, la noix ne déroge pas à la règle et dispose de plusieurs variétés. Nous pouvons distinguer plusieurs grandes variétés, en fonction de leur origine géographique.

La noix de Grenoble AOP

  1. La Franquette : avec un goût de noisette, c’est la variété la plus commune et cultivée en France. Elle est aussi bien présente dans le Périgord que dans le Dauphiné. De forme allongée, cette variété s’énoise facilement.
  2. La Mayette : elle doit son nom à Monsieur Mayet, un habitant de Poliénas (Isère). Représentant moins de 10 % de la production nationale, cette variété n’est quasiment plus exploitée du fait de son taux de rendement moins élevé.
  3. La Parisienne : de gros calibre, cette variété de noix parfumée à la coque fine se casse facilement à la main.

La noix du Périgord AOP

  1. La Franquette
  2. La Marbot : se déguster de préférence fraîche. Riche en eau, son cerneau est d’une délicate blancheur. Avec un goût très doux et fruité, la Marbot rappelle fortement un autre fruit à coque : l’amande.
  3. La Grandjean : de petite taille, cette noix referme un cerneau charnu et coloré. Forte en goût, elle est dotée d’une pointe d’amertume.
  4. La Corne : cette variété dégage une saveur sucrée et douce. De taille moyenne, la Corne a une couleur plus clair.

Profitez de ses bienfaits nutritionnels

Fruit star de l’automne, la noix est un concentré d’énergie. Tout comme le saumon ou l’avocat, ce fruit à coque regorge d’acides gras de type oméga 3, bon pour la santé. A consommer toutefois avec modération. Sachant ça, vous pouvez sans plus attendre intégrer ce produit dans votre alimentation ! Plusieurs études tendent à prouver que la consommation de fruits à écale diminuerait le risque de maladie cardiovasculaire. Il est même recommander pour lutter contre le cholestérol.

Consommer des noix est bon pour la santé mais quel est la quantité recommandée ? Les nutritionnistes s’accordent sur le fait qu’une poignée par jour est suffisant pour bénéficier des bienfaits de ce fruit à coque.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la noix ne fait pas grossir. Elle est certes grasse mais nous vous assurons qu’elle n’a pas d’effet sur votre poids ni votre silhouette. Cela s’explique tout simplement par la teneur importante en fibres qui augmenterait l’impression de satiété.

Choix et conservation

Noix de Grenoble et du Périgord

Comment choisir une noix ?

Difficile de distinguer les bonnes noix me direz-vous ? Détrompez-vous, car nous pouvons la reconnaître à l’ouïe. Alors tendez bien vos oreilles et écoutez attentivement. Secouez la, si vous entendez le fruit bouger, c’est qu’il n’est pas bon car c’est le signe d’un dessèchement du cerneau. En effet, sous ses airs de robustesse, la noix est un fruit délicat dont il faut prendre soin. Ce n’est pas pour rien que les deux cerneaux sont protégés par une rigide coque.

Comment conserver une noix ?

En fonction de sa forme, en coque ou en cerneaux et fraîche ou sèche, les règles de conservation ne seront pas les mêmes.

Pour les noix fraîches, placez-les tout simplement dans le bac à légumes de votre réfrigérateur et consommez-les rapidement, dans les 2 à 3 jours.

Les noix sèches se conservent très bien, la plupart du temps jusqu’à 1 an après les avoir acheté. Pour cela, il faut les placer dans un endroit sec, frais et à l’abri du soleil tout comme la pomme de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *